Electricité verte : Orange se donne des objectifs ambitieux

Le groupe de télécommunications Orange veut atteindre l’objectif de 50% d’électricité verte dans son approvisionnement. Un partenariat avec Engie devrait l’aider à y parvenir.

Depuis deux ans, le groupe Orange est engagé dans un plan de transition énergétique interne qui court jusqu’en 2025. L’objectif crucial : « satisfaire 50% des besoins en électricité du groupe à partir de sources renouvelables ». Le PDG Stéphane Richard avait promis en 2020 des millions d’euros d’investissements, ce qui se traduit aujourd’hui par un partenariat avec Engie.

Le contrat signé entre les deux groupes mentionne une solution globale pour une durée de quinze ans, qui inclut aussi bien la production d’électricité verte à l’approvisionnement d’Orange. Dans ce cadre, deux nouveaux parcs solaires vont être déployés, avec une mise en service prévue en janvier 2023 pour une puissance de 51MW.

Une première mondiale pour un groupe énergivore ?

Ce n’est pas le premier investissement d’Orange, qui a déjà financé des parcs solaires et éoliens en France. Un engagement écologique pour une entreprise qui consomme beaucoup d’énergie. En 2018, Orange a consommé 5,6TWh, dont la majorité sert à alimenter le réseau. Le reste est surtout utilisé pour les data centers du groupe.

Atteindre 50% d’électricité verte dans son mix énergétique sera-t-il possible avant 2025 ? Selon le PDG, le déploiement de la fibre optique et de la 5G devraient déjà faire baisser la consommation électrique, la fibre consommant trois fois moins d’électricité que l’ADSL. La 5G devrait consommer 30% de moins d’énergie que le réseau actuel. Si Orange réussit, ce serait le premier groupe de télécommunications au monde à atteindre ce résultat.