Plan Excell : EDF investit 100M€ dans le secteur nucléaire

Le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, a présenté à la presse son plan Excell pour booster à nouveau la filière de l’énergie nucléaire pour les deux années à venir.

energie fossile

« Le nucléaire fait partie de la transition énergétique », a déclaré Emmanuel Macron à Bruxelles, jeudi dernier. Voilà un signal positif du gouvernement qui vient encourager les efforts nucléaires. Un nouveau feu vert au nucléaire, suite au rapport Folz de novembre, qui préconisait la construction de nouvelles centrales.

Jean-Bernard Lévy, à la tête d’EDF, a été vivement critiqué pour la gestion du chantier de Flamanville. Il s’est exprimé vendredi devant les médias pour présenter son plan nucléaire pour 2021 et 2022. EDF veut donc « inspirer confiance » et « lancer le sursaut » du nucléaire en France. Pour parvenir à ses fins, le géant de l’énergie dispose d’une enveloppe de 100 millions d’euros.

Renforcer les compétences et la gouvernance

En quoi consiste ce plan ? Première étape symbolique, EDF va recruter un délégué général à la qualité industrielle et aux compétences, en réponse aux critiques de Jean-Martin Folz sur la perte de savoir-faire. Outre ce poste, bien entendu, c’est tout un pan de l’entreprise qui sera dédié à renforcer les compétences et la gestion des grands chantiers.

Baptisé « Excell », ce plan doit permettre de lancer à tout moment la construction de nouveaux EPR sur commande de l’Etat. EDF recrutera et formera des soudeurs, puisque les retards à Flamanville sont surtout liés à des problèmes de soudures défectueuses.

Jean-Bernard Lévy a annoncé qu’il présidera lui-même un « comité stratégique » chargé de gouverner les grands projets nucléaires. Le début de la renaissance pour cette filière ?