Energie : 60% des Français soutiennent le nucléaire

Selon le « baromètre de l’économie » de mars réalisé par l’institut Odoxa, les Français retrouvent un réel engouement pour le nucléaire, pour des raisons économiques… mais aussi environnementales.

tour refroidissement centrale nucleaire electricite energetique

Le vent de l’opinion est peut-être en train de tourner, non pour les éoliennes, mais pour l’énergie nucléaire. En effet, le dernier baromètre mensuel d’Odoxa révèle que 59% des Français soutiennent la production d’énergie via les centrales nucléaires, et 41% s’expriment contre. Ils sont d’ailleurs près de la moitié à avancer qu’il s’agit d’une énergie décarbonée donc non polluante, et la qualifient d’opportunité pour l’environnement.

Cette tendance est très notable sur les dernières années : à la fin de la présidence de François Hollande, 53% des sondés se disaient « contre » le nucléaire (soit un recul de 12 points !). On découvre aussi que les sympathisants de tous les partis sont majoritairement pour : LR (84%), LREM (69%), RN (65%), PS (60%) et FI (58%). Seuls les électeurs écologistes se positionnent nettement contre, avec seulement 34% de soutien.

Le nucléaire pour réduire les émissions de CO2

La défiance des écologistes vient des risques que le nucléaire comporte dans la gestion des déchets, et dans les accidents qui peuvent survenir dans les centrales (68%). Une crainte partagée par les électeurs de la FI. Pour les partisans du nucléaire, l’intérêt économique, présent, n’est pas le seul mentionné. Ils avancent également l’idée que cette énergie décarbonée peut participer à réduire les émissions de CO2 et lutter contre le réchauffement climatique.

Alors que le développement des énergies renouvelables était l’enjeu numéro 1 en 2018, les priorités semblent changer en ce début 2021. C’est désormais la lutte contre le réchauffement du climat (51%) qui préoccupe les Français, devant les EnR (48%) et la diminution du coût de l’énergie (33%). Pour ces raisons, l’énergie nucléaire apparaît pour beaucoup comme la solution la plus viable pour réduire l’impact carbone tout en limitant les factures d’énergie.