L’Espagne et le Portugal autorisés à plafonner le prix de l’électricité

Après plusieurs négociations avec Bruxelles, Madrid et Lisbonne décrochent du système tarifaire de l’énergie pour réduire la facture des ménages. Une décision inédite depuis l’ouverture du marché qui s’apparente à un véritable soulagement pour l’Espagne qui vit une crise énergétique et sociale sans précédent.


« L’exception ibérique »

Un nouveau système de tarification du prix de l’énergie entrera prochainement en vigueur en Espagne et au Portugal. Ainsi, les deux pays vont quitter de manière temporaire le marché européen de l’énergie.

En effet, la Commission européenne a reconnu « l’exception ibérique ». L’Espagne et le Portugal sont dans une situation particulière contrairement aux autres pays de l’Union européenne. Les deux États ont fait une large place aux énergies renouvelables dans leur mix énergétique. Or, aujourd’hui, ils n’ont pas suffisamment accès aux énergies vertes des pays du Nord, primordiales pour répondre à la demande des ménages.

Bruxelles a avoué que les deux États ibériques manquaient cruellement d’interconnexions avec le nord du continent. Résultat, les prix de l’électricité flambent et l’Espagne fait face aujourd’hui à de grandes tensions sociales.

Une baisse de 30 % du prix de l’électricité

Lisbonne et Madrid vont, prochainement, plafonner le prix du gaz, mais uniquement celui qui est utilisé dans la production électrique.

Le prix de l’électricité sur le marché est étroitement lié à celui du gaz. Le tarif de l’électricité dépend de la dernière unité de production nécessaire à la production d’électricité. Aujourd’hui, il s’agit majoritairement du gaz. En effet, pour pallier la demande européenne, les pays ont recours à des centrales à gaz pour produire l’électricité nécessaire.

Malheureusement, le gaz subit une flambée exceptionnelle avec un prix du mégawattheure (MWh) dépassant allégrement les 200 €, depuis la fin de l’année 2021.

Grâce à ce régime particulier, le MWh de gaz sera plafonné à 40 € pour la production d’électricité. Ainsi, le prix du MWh d’électricité descendra à 130 € alors qu’il est en moyenne à 210 € ces derniers mois. Les gouvernements portugais et espagnols espèrent réduire la facture d’électricité de 20 à 25 %.

Comment vont-ils financer ce mécanisme ? En diminuant les bénéficies des compagnies d’électricité, qui ont vu leurs bénéfices augmenter grâce à la volatilité du prix gaz. Les énergéticiens se sont férocement opposés à ce régime exceptionnel, en espérant continuer à profiter du système de tarification actuel. Les gaziers, quant à eux, percevront la différence entre le plafonnement du prix du gaz et le tarif du marché.