Électricité : la CRE impose un cadre pour les offres à « tarification dynamique »

Dans un communiqué de presse publié mercredi, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a précisé les modalités de mises en place des offres d’électricité à « tarification dynamique », imposées au niveau européen à tous les fournisseurs d’énergie dès 2023.

Depuis plusieurs semaines, le Médiateur de l’énergie et les associations de consommateurs se montrent sceptiques quant à ces nouvelles offres à « tarification dynamique », dont les prix varient selon l’offre et la demande sur le marché. Pour rassurer les différents acteurs du secteur, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a décidé d’encadrer ces offres pour éviter les dérives.

Dans le détail, le régulateur français de l’énergie impose aux fournisseurs un plafond mensuel sur les prix qui ne pourra pas dépasser deux fois les tarifs réglementés d’électricité. Du côté des consommateurs, ce type d’offre sera avantageux s’ils réduisent leur consommation lors des pics de prix en hiver et s’ils transfèrent, le reste de l’année, une partie de leur consommation lorsque les prix sont les moins chers.

Obligation d’information

D’autre part, la CRE veut imposer aux fournisseurs d’électricité proposant ces offres d’avertir de façon claire et précise les consommateurs. Ainsi, sur le contrat au-dessus de la signature du client, ils devront préciser aux clients « qu’ils s’exposent potentiellement à d’importantes hausses de factures s’ils ne sont pas capables d’adapter leur consommation en fonction des variations des prix de l’électricité », précise le régulateur.

Le communiqué rappelle que les offres d’énergie sont sans engagement, il est donc possible de revenir à une offre aux tarifs réglementés ou aux tarifs de marché à tout moment, sans justification et gratuitement. Nul doute que les offres à « tarification dynamique » vont se multiplier dans les prochains mois puisqu’une directive européenne impose aux fournisseurs avec plus de 200 000 clients d’en proposer au moins une d’ici à 2023.

Quels sont les fournisseurs d’électricité pas chers en 2021 ?
Lire l'article