Prix du kWh au m² : comment le calculer ?

  • Comparez les offres en moins de 5 minutes et réalisez jusqu’à 140€ d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée et cela sans coupure d'électricité

Ces derniers temps, vous remarquez que votre facture d’électricité augmente petit à petit ? Vous êtes sur le point de déménager et vous souhaitez estimer votre prochain budget énergie ? Le prix du kilowattheure (kWh) au m² est une information utile qui vous permettra d’estimer plus précisément vos dépenses énergétiques et de faire la chasse à d’éventuelles augmentations de consommation.

De quoi dépend le prix du kWh au m² ?

Le prix du kWh au m² est une donnée intéressante dans deux situations :

En connaissant le prix du kWh au m², l’estimation d’une facture d’électricité est plus précise. En effet, cette information est différente d’un consommateur à l’autre. Le prix du kWh au m² est propre à chaque particulier ou professionnel. Ce tarif dépend des variables suivantes :

  • Le prix du kWh de votre contrat d’électricité : le choix du fournisseur d’électricité n’est pas à prendre à la légère afin de réaliser des économies ;
  • L’utilisation de l’électricité : votre logement est-il tout électrique ? L’eau chaude et le chauffage sont-ils alimentés par une autre énergie, tel que le gaz ? ;
  • La surface de votre domicile : une maison consomme, généralement, plus qu’un appartement ; 
  • La qualité d’isolation : un logement mal isolé nécessite davantage d’électricité ;
  • Le type de chauffage : certains chauffages électriques sont plus énergivores que d’autres.

En quoi l’isolation thermique du logement est-elle importante dans le calcul du prix du kWh au m² ?

Entre les estimations que vous avez établies et votre facture d’électricité, vous avez remarqué un écart ?

L’origine de cette différence peut découler de l’isolation thermique de votre logement. En effet, plus l’isolation est de mauvaise qualité, plus la chaleur (ou la fraicheur en été) s’échappe de l’habitat. Résultat, les chauffages tournent à plein régime sans atteindre un confort thermique adéquat.

Pour l’Agence de la Transition écologique, l’ADEME, une situation inconfortable est atteinte lorsque :

  • La température ressentie excède rarement 17 °C ;
  • La maison est tout le temps humide ;
  • Le logement présente de nombreuses infiltrations d’air ;
  • La température de la paroi du logement est de 14 °C.

Des murs mal isolés aboutissent à une déperdition de chaleur de l’ordre de 20 à 25 %, tandis que 10 à 15 % de la chaleur s’échappe par des fenêtres en mauvais état.

Quel est l’impact du chauffage sur le prix du kWh au m² ?


Le budget énergie d’un foyer français représente en moyenne 8,9 % de ses dépenses (chiffre du trimestre 2021 dévoilé par l’INSEE). Parmi la consommation électrique globale d’un consommateur, le part du chauffage est l’une, voire, la plus importante. En 2019, la facture moyenne de chauffage s’élevait à 1 696 € par an (chiffre d’Effy, spécialiste de la rénovation énergétique pour les particuliers).

De ce fait, le type de chauffage influence directement la facture d’énergie et, par conséquent, le prix du kWh au m². Un logement tout électrique obtient un prix du kWh au m² plus élevé qu’une habitation chauffée au gaz, au fioul ou tout autre combustible.

En faisant le choix d’un chauffage électrique, il est nécessaire de veiller à sa consommation afin de limiter la facture d’électricité et de réduire le prix du kWh au m² de son habitat.

En effet, certains radiateurs électriques sont davantage gourmands en électricité que d’autres. Les chauffages d’appoint sont très énergivores. Les convecteurs consomment un peu moins d’électricité, mais restent plus gourmands que les radiateurs à inertie sèche ou fluide.

Comment calculer le prix du kWh au m² ?

Pour estimer le prix du kWh au m², deux informations sont à connaître au préalable :

  • La consommation électrique (mensuelle ou annuelle) en kWh, à retrouver sur une facture d’électricité ;
  • Le prix du kWh. Cette donnée est indiquée sur le contrat d’électricité ;
  • Le nombre de mètres carré de votre logement.

Le calcul est le suivant :
(consommation en kWh x prix du kWh)/surface en m².
Par exemple, si un logement mesure 110 m², possède une consommation mensuelle de 180 kWh, avec un prix du kWh de 0,156 7 €, le prix du kWh au m² est de 0,256 4 euros.

En revanche, si l’abonnement d’électricité est en option Heures Pleines/Heures Creuses (HP/HC), un autre calcul peut être effectué pour plus de précision :
[(consommation en HP x prix du kWh en HP) + (consommation en HC x prix du kWh en HC)]/surface en m².

Prix du kWh au m² : comment réduire sa facture ?

Bien choisir son fournisseur d’électricité

Si vous estimez que le prix du kWh au m² est trop élevé pour votre budget, ayez le réflexe de comparer ! Notre comparateur de fournisseurs d’électricité se charge pour vous de trouver les offres d’électricité les plus adaptées à votre profil et votre portefeuille.

Après avoir rempli un rapide questionnaire, plusieurs devis vous sont proposés. Vous n’avez plus qu’à choisir l’offre qui vous semble la plus adaptée afin de réaliser des économies et de réduire le prix du kWh au m² de votre logement !

Les petits gestes pour économiser

Il est possible de réaliser quelques économies sur le prix du kWh au m² en adoptant quelques gestes :

  • Remplacer ses équipements vieillissants : les anciens appareils électriques ont tendance à consommer davantage que les actuels produits. Lors de l’achat d’un appareil, préférez ceux de classe A ou B. Cette information est inscrite sur l’étiquette énergie des appareils ;
  • Évitez de laisser vos appareils en veille : selon l’ADEME, 15 à 50 appareils par foyer restent constamment en veille. En tout, l’agence estime que cela entraîne un surcoût de 80 €/an. En adoptant le réflexe d’éteindre complètement certains appareils, les économies substantielles représenteraient jusqu’à 10 % d’une facture d’électricité ;
  • Choisissez la bonne option tarifaire : si vous avez la possibilité d’utiliser vos appareils durant les heures creuses (renseignez-vous auprès de votre fournisseur d’électricité pour connaître les heures creuses), l’option tarifaire correspondante peut être intéressante pour vous. Elle vous permettra de réaliser des économies sur votre budget et votre consommation.

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir sur le calcul du prix du kWh par m² et comment le réduire si besoin.