Électricité et gaz : le gouvernement annonce la prolongation du bouclier tarifaire

Bonne nouvelle concernant un secteur de l’énergie actuellement en crise. Le porte-parole du gouvernement a annoncé, à l’issue du Conseil des ministres, mercredi 11 mai, la prolongation du bouclier tarifaire jusqu’à la fin de l’année 2022. Celui-ci permettra de préserver le budget de bon nombre de ménages d’une hausse des prix de l’électricité et du gaz qui n’en finit plus.

Électricité gaz : gouvernement annonce prolongation bouclier tarifaire

Vers une prolongation du bouclier tarifaire de l’électricité et du gaz actée… après les législatives

C’est dans un contexte inflationniste touchant bon nombre de secteurs que le gouvernement s’est dit prêt à prolonger le bouclier tarifaire mis en place à l’automne dernier par le Premier ministre. Pour rappel, le bouclier tarifaire a été activé pour endiguer, du moins temporairement, l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz qui s’était amorcée dès l’été 2021. Sans ce dispositif, le tarif réglementé de l’électricité aurait augmenté de 44,5 % rappelle la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Cette mesure de prolongation du bouclier tarifaire s’inscrit dans le cadre d’un texte de loi « déjà travaillé, préparé et sera présenté dans la foulée des élections législatives pour être adopté très rapidement », a annoncé le porte-parole du gouvernement, au sortir du Conseil des ministres. Rappelons que cette aide devait prendre fin au 1er février 2022 et a finalement été reconduite tant les prix du kWh de l’électricité et du gaz étaient hauts.

Il faudra donc prendre son mal en patience, au moins jusqu’au 20 juin, au lendemain du second tour des élections législatives pour en savoir plus sur la validation de ce texte de loi qui entérinera la prolongation de ce bouclier tarifaire mais aussi la mise en œuvre d’autres mesures qui concernent notamment les conducteurs ayant, aujourd’hui encore, du mal à contenir la hausse des prix du carburant.

Le prix des carburants également évoqué

L’électricité et le gaz n’ont pas été les seuls sujets discutés par les ministres en ce milieu de semaine. Le porte-parole du gouvernement a fait savoir que les professionnels ayant besoin de leur véhicule pour aller travailler ainsi que certains ménages à revenus modestes feraient, dans les prochains mois, l’objet d’un nouveau dispositif d’aide, plus ciblé.