Crise du marché de l'énergie : LeLynx.fr dit STOP !

Les prix subissent une hausse exceptionnelle.
Nos experts décryptent le marché et vous donnent des astuces pour faire face à la crise.

Tout savoir sur l’augmentation des prix de l’électricité en 2021

  • Comparez les offres en 1 minute
  • Jusqu'à 174€ d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée

Les prix de l’électricité évoluent chaque année. Mais ces dernières années, la tendance est plutôt à la hausse. À quoi faut-il s’attendre et quelles augmentations des prix de l’électricité sont prévues dans les années à venir ? Le point pour mieux anticiper et comprendre vos factures d’énergie avec LeLynx.fr.

Les dernières augmentations des prix de l'électricité

Hausse des prix de l’électricité au 1er août 2021

La CRE (Commission de régulation de l’énergie) a annoncé une hausse des tarifs réglementés de l’électricité à partir du 1er août 2021. L’augmentation moyenne est de +0,48% TTC pour les particuliers et de +0,28% TTC pour les tarifs bleus professionnels.

Qui est concerné par cette hausse ?

Depuis 2007, le marché de l’électricité – tout comme celui du gaz – est ouvert à la concurrence. Cela signifie que EDF, le fournisseur historique de l’électricité en France, n’a plus le monopole de la fourniture d’électricité sur le territoire. Pour leur abonnement d’électricité, les ménages peuvent donc choisir entre deux types de fournisseurs :

  • EDF, le fournisseur historique, qui continue à commercialiser ses tarifs réglementés de l’électricité, ainsi que les ELD (entreprises locales de distribution) qui commercialisent ces tarifs-là dans certaines zones spécifiques ;
  • Les fournisseurs alternatifs, qui sont une vingtaine désormais et qui continuent d’émerger depuis 2007. Ces fournisseurs alternatifs rivalisent de compétitivité pour proposer des prix moins chers que ceux de EDF.

Lorsque la CRE annonce une augmentation des tarifs de l’électricité, ce sont les tarifs réglementés d’EDF qui sont concernés… mais pas seulement !

Certains fournisseurs d’électricité choisissent de proposer des tarifs indexés aux tarifs réglementés, avec un pourcentage de réduction affiché. Par conséquent, quand les tarifs réglementés augmentent, ces tarifs indexés augmentent aussi. Mais a contrario, quand les tarifs réglementés baissent – car oui, cela peut arriver ! – ces tarifs indexés baissent aussi. La hausse des tarifs de l’électricité concerne donc les clients de l’offre historique d’EDF (23 millions de personnes environ) et des ELD et les clients en offre à tarifs indexés chez un fournisseur alternatif.

Pourquoi les tarifs augmentent-ils ?

La hausse des prix de l’électricité du 1er août 2021 est due à plusieurs facteurs. Elle s’explique notamment par :

  • L’augmentation des coûts d’approvisionnement en électricité ;
  • L’évolution des coûts de commercialisation d’EDF, notamment liée à la crise sanitaire ;
  • La hausse des impayés ;
  • Le rattrapage de l’écart entre les coûts et les tarifs de l’électricité.

D’autres raisons peuvent aussi contribuer à la hausse des tarifs :

  • L’augmentation des prix sur les marchés de gros ;
  • Le développement des énergies renouvelables ;
  • Les investissements dans le nucléaire et l’entretien des centrales nucléaires parfois vieillissantes.

Les tarifs de l’électricité en 2021

Retrouvez ci-dessous le détail des tarifs réglementés de l’électricité commercialisés par EDF, au 1er août 2021. Attention : ces tarifs sont susceptibles d’évoluer.

Les tarifs en option base

Puissance
souscrite (kVa)

Prix de
l’abonnement mensuel

Prix du kWh

3

8,74€

0,1558€

6

11,47€

0,1558€

9

14,27€

0,1605€

12

14,72€

0,1605€

Les tarifs en option heure pleine/heure creuse

Puissance
souscrite (kVa)

Prix de
l’abonnement mensuel

Prix du kWh
en heure creuse

Prix du kWh
en heure pleine

6

12,15€

0,1360€

0,1821€

9

15,42€

0,1360€

0,1821€

12

18,60€

0,1360€

0,1821€

Les tarifs en option tempo

Puissance
souscrite (kVa)

Prix de
l’abonnement mensuel

Prix du kWh

Bleu

HC

Bleu HP

Blanc

HC

Blanc

HP

Rouge

HC

Rouge

HP

9

15,24€

0,1231€

0,1498€

0,1412€

0,1773€

0,1499€

0,6274€

12

18,39€

0,1231€

0,1498€

0,1412€

0,1773€

0,1499€

0,6274€

15

21,27€

0,1231€

0,1498€

0,1412€

0,1773€

0,1499€

0,6274€

Quelle hausse dans les années à venir ?

Malheureusement, les consommateurs doivent s’attendre à ce que les prix de l’électricité continuent à augmenter dans les années à venir. C’est en effet la tendance annoncée par la Commission de régulation de l’énergie fin 2020. Entre 2021 et 2024, les tarifs réglementés de l’électricité devraient connaître une hausse moyenne annuelle de +1,4% (dans le détail, +1,57% pour le RTE et +1,39% pour Enedis). En moyenne, cela représentera une hausse de 15€ sur les factures d’électricité annuelles en 2024.

Pourquoi les prix vont-ils continuer à augmenter ?

Qu’est-ce qui peut justifier cette hausse à venir ? Principalement les investissements que vont devoir effectuer Enedis et RTE, les principaux gestionnaires de l’électricité en France, pour accélérer la transition écologique en France et le développement des énergies renouvelables. Pour financer ces investissements lourds, le TURPE (tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité) va être réévalué sur les factures d’électricité. Cette taxe d’électricité que paient tous les consommateurs devrait subir une augmentation de +4,2%.

Autre investissement qu’il faudra financer en augmentant les factures d’électricité : la modernisation du réseau électrique. Sur les 15 années à venir, Enedis va investir 69 milliards d’euros dans cette optique, et RTE plus de 30 milliards d’euros.

La hausse des prix de l’électricité en 2020

En 2020, les tarifs réglementés de l’électricité ont déjà fortement augmenté. En moyenne, la hausse a été de :

  • +1,54% en août 2020 pour les particuliers et +1,58% pour les professionnels.

Cette augmentation était justifiée principalement par une augmentation du TURPE, le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité. Il s’agit d’une taxe, répercutée sur toutes les factures d’électricité, qui permet de rémunérer RTE, le transporteur de l’électricité, Enedis et les entreprises locales de distribution.

  • +2,4% en février 2020 pour les particuliers et les professionnels.

Cette augmentation était notamment justifiée par le gel des tarifs qui avaient été appliqué durant l’hiver 2019. En effet, pendant cette période de crise sociale (durant le mouvement des Gilets jaunes), le gouvernement avait reporté la hausse de +5,9% préconisée par la CRE pour juin 2019.

Les hausses des prix de l’électricité depuis 10 ans

Depuis 10 ans, les tarifs réglementés de l’électricité n’ont cessé d’augmenter, ou presque. Ils ont en effet connu des hausses les évolutions tarifaires suivantes :

  • +3% en août 2010 ;
  • +1,7% en juillet 2011 ;
  • +2% en juillet 2012 ;
  • +5% en août 2013 ;
  • +2,4% en novembre 2014 ;
  • +2,5% en août 2015 ;
  • -0,5% en août 2016 ;
  • +1,7% en août 2017 ;
  • +0,7% en février 2018 ;
  • -0,5% en août 2018 ;
  • +7,7% en juin 2019 ;
  • +1,5% en août 2019 ;
  • +3% en février 2020 ;
  • +1,9% en août 2020 ;
  • +1,6% en février 2021 ;
  • + 0,5% en août 2021.

Depuis 2007 et l’ouverture du marché à la concurrence, on estime que les prix de l’électricité ont grimpé de 50%, principalement du fait de l’augmentation des taxes et des prélèvements sur le prix de l’électricité.

Qui décide des hausses des tarifs de l’électricité ?

La CRE, ou Commission de régulation de l’énergie, est une autorité administrative indépendante. Son rôle est de veiller « au bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz en France, au bénéfice des consommateurs finals et en cohérence avec les objectifs de la politique énergétique ».

L’une de ses missions est donc de bien suivre le marché de l’électricité et de proposer des évolutions tarifaires adéquates. La CRE soumet des délibérations et des avis, mais c’est ensuite le gouvernement, après consultation des propositions, qui acte la décision d’une augmentation (ou d’une baisse) des tarifs réglementés.

Quand les tarifs augmentent-ils ?

Traditionnellement, les tarifs peuvent évoluer (à la hausse comme à la baisse) à deux moments de l’année : au 1er février et au 1er août. Certaines années, les tarifs évoluent deux fois dans l’année, tandis que d’autres années, les tarifs évoluent seulement en février ou seulement en août.

Electricité : comment éviter les hausses des prix ?

Si on regarde les hausses des tarifs d’électricité de ces dernières années, le constat est sans appel. Les factures d’électricité sont chaque année de plus en plus lourdes. Difficile de maîtriser son budget dans ces conditions, mais pas impossible pour autant ! Il existe en effet des solutions pour éviter de subir ces hausses de plein fouet.

Opter pour une offre à prix fixe

Depuis 2007, les consommateurs peuvent choisir entre EDF, le fournisseur historique et les fournisseurs alternatifs, comme Eni, Total Direct Energie etc. Les fournisseurs historiques proposent deux types de tarifs :

  • Soit des offres à tarifs indexés ;
  • Soit des offres à tarifs fixes.

Le principe des offres à tarifs indexés est que les prix, qui affichent toujours un pourcentage de réduction par rapport aux tarifs réglementés, évoluent en suivant ces derniers. Par exemple : si les tarifs réglementés augmentent de X% au 1er août, les tarifs indexés augmenteront également de X%.

Avec une offre à tarif fixe, le principe est différent. A la souscription du contrat, le prix du kWh est bloqué pendant toute la durée du contrat (1 an, 2 ans, 3 ans…). Quelle que soit l’évolution des tarifs réglementés d’EDF, avec une offre à prix fixe, le tarif du kWh ne peut donc pas augmenter pendant toute la durée du contrat.

A noter : les offres à tarif fixe protègent contre une éventuelle hausse des tarifs. En revanche, elles ne protègent pas contre les augmentations des taxes. Si les taxes sont réévaluées à la hausse, cela se répercute tout de même sur la facture.

Comparer les fournisseurs d’électricité

Pour éviter de subir trop fortement les hausses des prix de l’électricité, une autre solution est de comparer les offres. Pourquoi ? Tout simplement pour être sûr de toujours bénéficier de l’offre d’électricité la moins chère, avec le plus pourcentage de réduction le plus important par rapport aux tarifs réglementés. Aujourd’hui, les fournisseurs alternatifs sont nombreux sur le marché. Pour se démarquer, ils rivalisent de compétitivité et proposent des offres particulièrement attractives. Pour payer moins cher, il est donc important de remettre régulièrement son contrat en concurrence en comparant les offres en ligne.

Pour comparer les offres, c’est facile : il suffit d’utiliser un comparateur de fournisseurs d’électricité comme LeLynx.fr. Vous renseignez quelques informations essentielles : votre adresse, quelques éléments sur votre logement (surface, équipements, nombre d’occupants, qualité de l’isolation) et vos habitudes de consommation.
Ensuite, c’est le comparateur qui prend le relais. En quelques secondes, vous accédez à tous les devis des fournisseurs disponibles pour vous ! Vous n’avez plus qu’à faire votre choix en regardant notamment :

  • Le prix du kWh ;
  • Le prix de l’abonnement ;
  • Le type de tarif : fixe ou indexé ;
  • Le type d’offre : énergie classique ou énergie verte ;
  • Le type de fournisseur : 100% en ligne, classique…
Astuce Malynx !

Sur LeLynx.fr, la comparaison de fournisseurs d’électricité est gratuite, rapide et sans engagement. En d’autres termes, vous n’avez rien à y perdre et tout à y gagner !

Cet article vous a-t-il été utile ?