Arnaque aux fournisseurs d’électricité : comment s’en protéger ?

  • Comparez les offres en moins de 5 minutes et réalisez jusqu’à 140€ d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée et cela sans coupure d'électricité

Face à l’ignorance des consommateurs sur leurs droits concernant les offres d’énergie, des personnes malveillantes ont recours à des pratiques illégales pour parvenir à la signature d’un contrat ou la collecte d’informations personnelles. Des centaines de personnes sont victimes d’arnaques aux fournisseurs d’électricité. Quelles sont ces arnaques ? Comment s’en prémunir et les signaler ? LeLynx.fr vous fournit un petit guide pour les éviter.

Les types d’arnaques aux fournisseurs d’électricité

Le démarchage commercial à domicile

Le démarchage à domicile est une activité très réglementée. Consistant à faire du porte-à-porte pour vendre un bien ou un service, certaines personnes malveillantes usent de cette méthode pour faire signer un contrat d’électricité dont un consommateur n’a pas besoin.

En effet, depuis plusieurs années, cette activité pâtit de l’image de commerciaux malhonnêtes, et le secteur de l’électricité n’est pas épargné. Les témoignages et les plaintes de démarchages abusifs concernant l’électricité, ainsi que le gaz, sont toujours nombreux.

Cependant, ce type d’arnaque n’implique pas nécessairement un commercial travaillant pour un fournisseur d’électricité.

Le faux fournisseur d’électricité

Certaines personnes malhonnêtes prétendent travailler pour le compte d’énergéticiens, notamment pour EDF.


En effet, le fournisseur d’électricité historique rapporte sur son site que de nombreux commerciaux se présentent sous le nom d’EDF afin de souscrire un contrat d’électricité.

EDF ne pratique pas le démarchage à domicile, contrairement à d’autres fournisseurs.

Du fait du statut et de la réputation de l’opérateur, certaines personnes tentent également de convaincre des consommateurs en affirmant qu’ils ont l’obligation de changer de fournisseur d’électricité. Or, aucune règle de ce genre n’existe. Chacun est libre de passer d’un fournisseur à l’autre dès qu’il le souhaite.

Des arnaqueurs se font également passer pour des techniciens travaillant pour le compte d’un fournisseur.

Veillez à ne jamais laisser un technicien, ni même un commercial accéder à votre compteur électrique. En récupérant le numéro de compteur, les arnaqueurs peuvent procéder à la résiliation de votre contrat d’énergie.

D’autres se présentent en tant qu’artisans partenaires d’un fournisseur, pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

Le démarchage abusif

Certains commerciaux, se présentant sous le nom d’un fournisseur, travaillent effectivement pour ce dernier. L’arnaque est tout autant possible.

Les mêmes méthodes que celles évoquées ci-dessus sont utilisées. La seule qui diffère est qu’il s’agit réellement d’un commercial au service d’un énergéticien, venu vendre une offre d’électricité.

Des commerciaux peu scrupuleux tentent également de faire signer un contrat d’électricité à l’insu d’une personne. Pour cela, il est demandé au résident de signer un avis de passage qui finalement s’avère être un contrat d’énergie.

Dans son rapport d’activité de 2019, le Médiateur de l’énergie révélait les principaux fournisseurs alternatifs faisant l’objet de litiges :

  • Eni ;
  • TotalEnergies ;
  • ekWateur.

L’arnaque par téléphone

L’arnaque aux fournisseurs par téléphone est plus facile à contrecarrer que le démarchage à domicile. Pourtant, les appels téléphoniques représentent 75 % du démarchage en fourniture d’énergie (chiffre du rapport d’activité de 2019 du Médiateur national de l’énergie).

Le démarchage par téléphone s’est largement répandu sur tout le territoire avec la multiplication des centres d’appels. Même si ces derniers sont soumis à des règles, certains centres n’hésitent pas à les outrepasser.

Certains font croire à la souscription d’un contrat d’électricité par téléphone alors que cela est totalement irrecevable. Un appel ne fait pas office de contrat, seule une signature du document fait foi.

Le mail frauduleux (phishing)

Les mails frauduleux, appelés phishing en anglais, font également partie des techniques d’arnaque aux fournisseurs d’électricité. Généralement, les malfaiteurs usurpent l’identité d’un énergéticien. L’objectif principal de ces mails est de récupérer les informations personnelles d’un consommateur, telles que :

Comment repérer les arnaques aux fournisseurs d’électricité ?

litige


Quelques éléments peuvent rapidement permettre d’identifier une arnaque aux fournisseurs d’électricité : 

  • L’insistance pour entrer dans le domicile ;
  • La volonté de signer immédiatement un document ;
  • Le refus de laisser les documents au client ;
  • La demande de codes confidentiels et de coordonnées bancaires, notamment au sein d’un mail ;
  • La non-présentation de la société lors du démarchage à domicile ou téléphonique.
À savoir : si vous êtes amené à signer un contrat, de quelque nature qu’il soit, le vendeur a l’obligation de vous fournir un bordereau de rétractation le jour même. S’il ne le fait, cela peut vous mettre la puce à l’oreille sur les véritables intentions du commercial.

Comment signaler une arnaque d’un fournisseur d’électricité ?

Si vous avez été victime d’une arnaque aux fournisseurs d’électricité, plusieurs signalements sont possibles.

Se diriger vers les autorités compétentes

La première est de se tourner directement vers les autorités compétentes, à savoir la police ou la gendarmerie. Désormais, les démarches peuvent être réalisées en ligne sur le site suivant : www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr.

Si vous avez signé un document lors d’une démarchage à domicile, rétractez-vous immédiatement en envoyant une lettre de rétraction en courrier recommandé au fournisseur concerné. Cette lettre doit impérativement être adressée sous 14 jours. Contactez également votre fournisseur actuel pour lui faire part de la situation. Par conséquent, s’il reçoit une demande de résiliation de la part d’un opérateur, il sera informé de l’arnaque.

Dans le cadre d’un mail frauduleux dans lequel vous avez communiqué vos informations bancaires, faites rapidement opposition auprès de votre banque.

Il est également possible de se diriger vers les associations de consommateurs. Ces dernières épaulent les victimes d’escroquerie et les accompagnent durant tout le processus.

Se tourner vers le Médiateur national de l’énergie

Dans le cadre d’un démarchage abusif, il est recommandé de faire une réclamation préalable auprès du fournisseur concerné avant de faire appel au Médiateur national de l’énergie.

Il est important de s’adresser au service clientèle du fournisseur pour lequel le commercial s’est présenté. Au bout de 2 mois, si aucune réponse n’a été obtenue, ou que celle-ci ne vous satisfait pas, vous pouvez saisir le Médiateur dans un délai maximum de 10 mois.

La réclamation peut être effectuée en ligne : https://www.sollen.fr/.

Vous préférez le faire par courrier ? Téléchargez un formulaire sur le site du Médiateur et envoyez-le à l’adresse suivante :

Médiateur national de l’énergie
Livre réponse n° 59252
75443 PARIS Cedex 09

Signaler une arnaque d’EDF

Le fournisseur EDF est la cible d’un certain nombre de plaintes, car de nombreuses personnes se font passer pour un commercial d’EDF. Pour se prémunir contre ces arnaques, EDF a créé une adresse spécifique afin de recenser l’ensemble de ces tromperies et d’en réduire le risque et d’accompagner les victimes. Si cela est votre cas, vous pouvez le signaler à cette adresse mail : demarchage-abusif@edf.fr. Vous avez aussi la possibilité de contacter le service dédié d’EDF : 09 70 81 81 42.

Vous avez désormais toutes les clés pour réduire les risques d’arnaques aux fournisseurs d’électricité. N’oubliez pas : prenez le temps d’étudier les offres que l’on vous propose à domicile, au téléphone ou par mail. Il n’y a aucune raison de se presser pour signer un contrat !