Electricité : Engie condamné pour pratiques commerciales trompeuses

Engie a été condamné pour « pratiques commerciales trompeuses ». L’une de ses offres d’électricité n’était pas présentée de manière assez claire aux consommateurs, selon la CLCV.

justice tribunal

Il y a de l’eau dans le gaz pour Engie. Le fournisseur historique a été condamné pour « pratiques commerciales trompeuses », a annoncé jeudi l’association de défense des consommateurs CLCV. La raison de cette décision de justice : « une de ses offres promettant 30% de réduction des tarifs d’électricité le week-end n’informait pas suffisamment les clients ».

L’offre concernée est intitulée « Elec Weekend ». Pour la CLCV, Engie n’ « informait pas loyalement les consommateurs sur la réduction tarifaire associée à son offre et ses conditions » et n’ « informait pas suffisamment que cette offre nécessitait le compteur Linky, qui était encore assez peu fréquent à l’époque ». Le fournisseur n’ayant pas fait appel, la condamnation est définitive.

Obligation de mise en conformité

Le tribunal a demandé à Engie de procéder à « mises en conformité, à titre de correctifs de pratiques commerciales trompeuses ». Le fournisseur devra notamment être plus clair sur les types de compteurs qui permettent de bénéficer de l’offre Elec Week-end. Engie est par ailleurs obligé d’afficher pendant 2 mois le rendu de son jugement sur son site Internet.

D’un point de vue financier, l’entreprise a été condamnée à payer 15 000€ de dommages et intérêts à la CLCV et 5 000€ pour les frais de défense. Dans une réaction transmise à l’AFP, Engie a indiqué que « sur les 8 critiques formulées par la CLCV, 3 ont été retenues par le tribunal. Elles portaient sur des points d’amélioration concernant des sujets de forme et de présentation, relatives aux mentions explicatives de l’offre » et que les modifications avaient été réalisées sur le site.