Électricité : les coupures pour impayés déjà en hausse avec la fin de la trêve hivernale

Selon les informations du Médiateur de l’énergie, plus d’une centaine d’appels de consommateurs pour signaler des coupures d’électricité pour impayés ont été recensés en une semaine après la fin de la trêve hivernale, soit une hausse de 30% par rapport à l’année dernière.

Les consommateurs en difficulté pour régler leur facture d’électricité s’y attendaient… mais peut-être pas aussi vite. En effet, le Médiateur de l’énergie a annoncé avoir reçu 130 appels de consommateurs en seulement une semaine, pour signaler des coupures ou des menaces de coupures d’électricité à leur domicile, par leurs fournisseurs, à cause d’impayés.

Ce chiffre représente une hausse de 30% de ces signalements par rapport à l’année dernière à la fin de la trêve hivernale, également fixée au 1er juin. Le problème principal de ces coupures est l’obligation par la suite pour ces consommateurs en difficultés financières, de trouver un nouveau fournisseur d’électricité, de payer une remise en service soit classique (28€), soit expresse (130€).

Tout savoir sur la facture d’électricité impayée
Lire l'article

Trouver une solution avant la coupure

Le Médiateur de l’énergie signale d’ailleurs que les fournisseurs d’électricité doivent d’abord alerter le consommateur avant l’intervention, ce qui n’est pas toujours le cas dans les faits. L’organisme conseille alors de « contacter son fournisseur par téléphone puis par courrier ou mail afin de conserver une trace écrite des échanges s’il ne peut s’acquitter de sa facture impayée ».

Par ailleurs, les ménages dans cette situation peuvent également contacter des services sociaux afin d’être accompagnés et informés sur les aides financières pour le paiement de leur dette. D’autant plus que cette situation complique le fait de souscrire un contrat d’électricité auprès d’un autre fournisseur, car le nouveau contrat n’annule pas la dette chez l’ancien fournisseur.