Crise du marché de l'énergie : LeLynx.fr dit STOP !

Les prix subissent une hausse exceptionnelle.
Nos experts décryptent le marché et vous donnent des astuces pour faire face à la crise.

Prix de l’énergie : quand les aides exceptionnelles de 100€ seront-elles versées ?

Le mois de décembre s’annoncera peut-être plus doux pour certains ménages. Face à la flambée des prix de l’électricité, du gaz et du carburant, le gouvernement a réagi, en annonçant deux aides financières pour les foyers en difficulté, à savoir un chèque énergie exceptionnel d’un montant de 100€ ainsi qu’une indemnité inflation du même montant.


Il y a un mois, alors que les prix de l’énergie augmentaient de façon inédite, le Premier ministre Jean Castex annonçait la création d’une aide appelée « indemnité inflation » pour donner un coup de pouce aux Français face à la situation du marché de l’énergie. Parfois surnommée « chèque carburant », cette aide de 100€ sera versée aux Français touchant un salaire de moins de 2000€ net par mois. Ce sont les employeurs ou les organismes de paiement qui se chargeront du versement de cette indemnité inflation.

Alors que le Sénat a rejeté la mise en œuvre de cette aide la semaine dernière, l’Assemblée nationale aura, néanmoins, le dernier mot. Si les députés votent en faveur de cette aide, ce jeudi, le versement de l’indemnité inflation débutera dès le mois de décembre, soit dans moins de 10 jours, dès la publication du décret d’application.

Dans ce cas de figure, les employeurs pourront commencer à la verser pour 14 millions de salariés. Matignon a précisé que le versement pourrait se faire de manière différée. Ainsi, certaines personnes pourraient bénéficier de cette aide de 100€ qu’à partir du mois de janvier ou février.

Certains ménages toucheront l’indemnité inflation et le chèque énergie

Si l’indemnité inflation fait couler beaucoup d’encre depuis son annonce, il ne faut pas oublier l’autre coup de pouce du gouvernement : un chèque énergie supplémentaire. Le montant de ce chèque énergie sera de 100€. Au mois de septembre, alors que les voix s’élevaient déjà face à la montée des prix du gaz et de l’électricité, l’exécutif indiquait un chèque supplémentaire, en plus de celui que les foyers concernés ont reçu en avril dernier.

Généralement, le chèque énergie est perçu par les ménages entre le mois de mars et d’avril, et son montant peut varier de 48 à 77€. Contrairement à celui-ci, cette aide exceptionnelle est fixée à 100€ et sera envoyée de manière automatique durant le mois de décembre, sans aucune formalité.