En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

L’électricité pour une résidence secondaire

  • 1 minute pour comparer les offres du marché
  • Jusqu'à 174€ d'économies* pour un contrat d'électricité au même niveau de garantie

En France, on compte 3,3 millions de résidences secondaire (Insee, 2016). Autant de logements qui doivent également être alimentés en électricité et/ou en gaz. Comment souscrire une offre d’électricité pour sa maison secondaire et comment limiter les dépenses ? Explications.

Comment souscrire un contrat pour une maison secondaire ?

Souscrire une offre d’électricité pour sa maison secondaire est très simple : il s’agit exactement des mêmes démarches que pour une résidence principale. Les fournisseurs d’électricité et de gaz considèrent ces logements de la même manière. Il vous suffit donc de contacter le fournisseur d’électricité de votre choix pour lui faire part de votre souhait de souscrire un contrat et de lui renseigner les informations et documents nécessaires à l’établissement du contrat.

Si l’électricité a été coupée par le précédent propriétaire ou si elle n’a jamais été mise en service, il faudra compter un délai d’attente, compris entre 5 et 10, pour qu’Enedis procède à l’ouverture des compteurs.

Astuce Malynx !

Que ce soit pour une résidence principale ou secondaire, mieux vaut s’y prendre au moins 15 jours avant l’arrivée dans le logement pour souscrire une offre d’électricité ! Cela permet de ne pas se retrouver le noir si l’intervention d’un technicien est nécessaire.

Pas de contrat spécifique pour les résidences secondaires

Les fournisseurs d’électricité ne proposent pas de contrats ou de garanties spécifiques pour les résidences secondaires. A leurs yeux, il s’agit d’un logement comme un autre, qui doit être alimenté et géré de la même manière.

Pour les propriétaires, il existe toutefois des différences par rapport à une résidence principale :

  • Généralement, on passe moins de temps dans une résidence secondaire que dans une résidence principale. Logiquement, la consommation en électricité de cette dernière peut être inférieure, d’où une facture un peu moins élevée ;
  • En revanche, contrairement à la consommation en kWh, le prix de l’abonnement lui reste le même tous les mois. Ainsi, même si vous ne consommez (presque) rien parce que vous ne vous rendez pas dans votre maison secondaire, vous paierez tout de même un abonnement.

Quelle offre choisir pour une résidence secondaire ?

Comme pour une résidence principale, il faut tenir compte de son logement et de ses habitudes de consommation pour choisir l’offre d’électricité la plus adaptée à une résidence secondaire.

Pour les grandes maisons et celles dont la consommation en électricité est importante, le critère essentiel est le prix du kWh proposé par les fournisseurs, notamment les fournisseurs alternatifs. Plus il est faible, plus la facture finale sera réduite. Pour les petits consommateurs et ceux qui viennent peu dans leur maison secondaire, le prix du kWh reste évidemment un critère, mais celui de l’abonnement aussi. Sur une facture peu élevée, le montant de l’abonnement peut représenter une part importante, d’où l’importance de chercher le prix le plus compétitif.

Consommer moins dans sa résidence secondaire

Tout comme dans sa résidence principale, il est légitime de vouloir consommer moins d’électricité dans sa résidence secondaire pour réaliser des économies. La première chose à faire est évidemment d’être vigilant dans ses gestes du quotidien, mais d’autres astuces permettent d’y parvenir.

Réduire la puissance de son compteur

Logiquement, la puissance de votre compteur (en kVa) a été choisie en fonction des caractéristiques de votre logement. Toutefois, si depuis celui-ci est moins énergivore (travaux, achats d’équipements avec une bien meilleure performance…), il est peut être envisageable de diminuer la puissance du compteur. A noter que cette opération est payante et doit être réalisée par un technicien Enedis, mais permet de réaliser des économies à long terme. En effet, plus la puissance du compteur est basse, plus le prix de l’abonnement est faible.

Réaliser des travaux énergétiques

Effectuer des travaux de rénovation énergétique est une solution bien plus coûteuse, mais peut vous permettre de réaliser de réelles économies sur le long terme. Travaux d’isolation, installation d’un chauffage écologique, de panneaux photovoltaïques… Autant d’éléments qui peuvent vous aider à gagner en performance énergétique.

Astuce Malynx !

Si votre résidence secondaire a été construite il y a plus de 2 ans, il est possible de bénéficier de la prime énergie comme pour une résidence principale.

Résilier son contrat d’électricité pendant son absence ?

Légalement, rien ne vous interdit de résilier votre offre d’électricité durant votre période d’absence de votre résidence secondaire pour en souscrire un nouveau à votre retour, car les contrats d’électricité sont sans engagement. Toutefois, si vous devez recommencer ce scenario, vous risquez d’y perdre de l’énergie et de ne pas y gagner beaucoup. En effet, à chaque nouvelle souscription de contrat, Enedis vous facturera via votre fournisseur des frais de mise en service.

Les précautions à prendre pendant les absences prolongées

Par principe, une maison secondaire n’est pas habitée toute l’année et peut rester vide plusieurs mois de suite. Que ce soit pour des questions de sécurité ou pour réaliser des économies, ayez le réflexe de :

  • Couper les disjoncteurs qui ne servent pas en votre absence ou débrancher les appareils électriques inutilisés. Certains équipements, comme les réfrigérateurs, disposent aussi parfois d’un mode « soft » ou « vacances » ;
  • Couper le chauffe-eau et l’arrivée d’eau ;
  • Couper le chauffage ou le réguler, en passant les radiateurs électriques en mode hors-gel.
Cet article vous a-t-il été utile ?