Electroménager : l’étiquette énergie évolue à partir du 1er mars

L’étiquette énergie change à compter du 1er mars. Les notes A+, A++ et A+++ disparaissent des appareils électroménagers, au profit d’une notation allant de A à G.

Crédit : Ademe

Il y a du nouveau en magasin à partir de ce 1er mars. L’étiquette énergie, qui permet de connaître la performance énergétique des appareils électroménagers, évolue. C’en est fini des A+, A++ et A+++. Pour faciliter la compréhension, l’échelle ira désormais de A à G, la lettre A étant attribuée aux appareils qui consomment le moins et la lettre G à ceux qui consomment le plus.

Pour l’instant, 4 catégories de produits sont concernées : les lave-linges, les lave-vaisselles, les téléviseurs et écrans ainsi que les appareils de froid, comme les réfrigérateurs, congélateurs et caves à vin. Les ampoules et luminaires pourraient suivre le pas dès septembre 2021.

Mieux comparer les appareils

La nouvelle étiquette énergie doit permettre aux consommateurs de mieux comparer et différencier les produits. Avec l’ancienne étiquette, tous les appareils de dernière génération qui sortaient étaient systématiquement classés A, d’où une difficulté pour le consommateur de s’y retrouver. Entre un appareil classé A+ et un appareil classé A+++, la différence de consommation peut aller jusqu’à 70%.

Avec cette nouvelle grille, les appareils actuellement disponibles sur le marché ne peuvent pas prétendre à la note A. « Le but, c’est d’encourager les fabricants à faire des produits plus innovants, moins consommateurs d’énergie, et d’encourager les consommateurs à choisir des produits moins énergivores », expliquait à Europe 1 Mickael Rogué, directeur de la transition écologique et énergétique chez Boulanger.

Astuce Malynx !

Selon la Commission européenne, la révision de l’étiquette énergie devrait permettre aux ménages d’économiser en moyenne 150€ par an.