Tout savoir sur l’étiquette énergie d’un logement

  • Comparez les offres en moins de 5 minutes et réalisez jusqu’à 140€ d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée et cela sans coupure d'électricité

L’étiquette énergie d’un logement fait partie du DPE, ou Diagnostic Performance Energétique. Elle renseigne sur la performance énergétique d’une habitation et permet aux futurs propriétaires ou locataires d’évaluer la consommation en énergie d’un bien. Explications.

Qu’est-ce que l’étiquette énergie logement ?

L’étiquette énergie d’un logement est un document qui permet de noter les logements selon leur performance énergétique. Il mesure ainsi la quantité d’énergie qu’ils consomment annuellement en kWh (kilowattheure). La classification est basée sur une échelle de 7 niveaux, qui va de la lettre A à la lettre G :

  • La lettre A correspond aux logements très économes en énergie, avec une consommation d’électricité inférieure à 50 kWh par m² et par an ;
  • La lettre G correspond aux logements les plus gourmands en énergie, avec une consommation supérieure à 450 kWh par m² et par an.

De manière générale, les lettres A et B sont attribuées aux logements neufs BBC (bâtiments basse consommation).
Les lettres C à E concernent les bâtiments à consommation énergétique moyenne.
Les lettres D et E sont attribuées aux constructions anciennes avec de mauvaises performances énergétiques, et les lettres F et G désignent les passoires thermiques, qui sont généralement des constructions anciennes.

Vous souhaitez réduire votre consommation d’électricité ? N’hésitez pas à faire appel à un comparateur d’électricité ! C’est gratuit et le changement de fournisseur se fait sans délai.

À quoi sert l’étiquette énergie logement ?

L’étiquette énergie logement permet aux futurs propriétaires ou locataires d’avoir une estimation de la performance énergétique de la maison ou de l’appartement qu’ils visitent.

Elle permet également aux personnes intéressées d’identifier les faiblesses de leur habitation. Ils évaluent ainsi le niveau des travaux de rénovation énergétique à effectuer pour améliorer sa performance.

L’étiquette énergie obligatoire

L’étiquette énergie est l’une des composantes du DPE, ou Diagnostic Performance Energétique. D’une durée de 10 ans, celui-ci doit obligatoirement être établi dans le cadre d’une mise en vente ou d’une mise en location d’un bien destiné à être habité.

Le DPE est composé de l’étiquette énergie, mais aussi de l’étiquette climat GES (Gaz à effet de serre). Celle-ci indique le niveau d’émission de gaz à effet de serre émis par le bâtiment dans son ensemble.

Depuis 2011, l’étiquette énergie doit également obligatoirement être renseignée sur les offres de ventes ou locations de biens immobiliers. Cette obligation concerne aussi bien les professionnels que les particuliers.

Comment calcule-t-on l’étiquette énergie d’un logement ?

Depuis la réforme du DPE de 2021, l’étiquette énergie d’un logement est calculée en fonction de données propres au logement. Ces données sont les suivantes : l’isolation, le bâti, le type de fenêtres, le type d’équipement de chauffage et d’eau chaude, les surfaces vitrées, etc.

Elle estime désormais la facture annuelle d’énergie sous forme de fourchette. Par ailleurs, elle contient éventuellement des conseils sur les travaux de rénovation énergétique à effectuer.

À noter : l’étiquette énergie est une estimation. Elle ne tient pas compte de la consommation de vos équipements électroménagers, ni de vos habitudes de consommation ou du nombre de personnes qui vivent dans le logement. Les appareils électroménagers bénéficient d’une étiquette énergétique spécifique.

Comment améliorer l’étiquette énergie de son logement ?

Un logement dont l’étiquette énergie indique une mauvaise performance sera particulièrement énergivore. Par conséquent, ses occupants devront  s’attendre à des factures d’électricité salées. Pour réduire ces dépenses, il est légitime de chercher à améliorer l’étiquette énergie du logement.

Bien souvent, pour qu’un logement bénéficie d’une meilleure performance énergétique, il est nécessaire de réaliser des travaux d’isolation. Ceux-ci permettront de réduire les pertes de chaleur en hiver et de fraîcheur en été. Les murs, les éventuels combles, le sol, les portes, les fenêtres et la toiture peuvent ainsi faire l’objet de travaux spécifiques.

L’idéal est de faire appel à un professionnel pour qu’il réalise un DPE de votre logement et vous conseille sur les améliorations possibles.

[enacdre]Améliorer la performance énergétique de son logement permet également donner plus de valeur au bien en cas de mise en vente.[/encadre]