Chauffage au gaz ou chauffage électrique : lequel est le plus rentable ?

  • Comparez les offres en moins de 5 minutes et réalisez jusqu’à 140€ d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée et cela sans coupure d'électricité

À l’approche de l’hiver, nombreux sont ceux qui se demandent comment avoir chaud sans se retrouver à découvert ! C’est ici qu’intervient la fameuse question : vaut-il mieux se chauffer au gaz ou à l’électricité ? Quel est le mode de chauffage qui consomme le moins d’énergie ? Quel est le plus économique ? Toutes nos réponses ici.

Chauffage au gaz ou électrique : comparaison des prix

À l’installation, le chauffage électrique est plus intéressant

Le prix de la pose du chauffage électrique

Que ce soit dans le cadre d’un déménagement ou de la construction d’une maison neuve, vous désirez savoir s’il est plus intéressant d’installer un chauffage au gaz ou à l’électricité ? Le coût de la consommation d’électricité quotidienne peut être élevé mais le coût d’installation du chauffage électrique est plus économique !

On estime qu’en moyenne, le prix d’installation d’un chauffage électrique est de 4 700€ si vous résidez dans une habitation de 120 m2. Le prix de cette installation est égal au nombre de radiateurs électriques que vous achèterez et que vous poserez dans votre logement. Le nombre et le type de radiateurs seront déterminants pour connaître la somme que vous allez débourser. Il vous faudra choisir parmi un large panel d’appareils de chauffe :

  • Le radiateur à accumulation : entre 1000 et 2000€ ;
  • Le radiateur à panneau rayonnant : entre 40 et 1700€ ;
  • Le radiateur à convecteurs : entre 20 et 300€ ;
  • Le radiateur à inertie : entre 150 et 1200€.

L’installation d’un radiateur électrique économique est donc accessible dès 20€, attention toutefois à l’effet « grille-pain » des convecteurs.

Le saviez-vous ? Afin de bénéficier d’un chauffage optimal, une puissance comprise entre 70 et 100 W par m2 est nécessaire ! Il va sans dire que le prix dépend fortement de vos besoins… et de votre degré de frilosité !

Le prix de la pose du chauffage au gaz

Lorsque vous envisagez d’installer un système de chauffage au gaz dans votre habitation, vous devez prendre en compte :

  • L’achat de la chaudière ;
  • L’installation des radiateurs ;
  • La connexion des radiateurs en un même réseau de tuyaux.

Au total, cette opération peut vous coûter entre 3500 et 10 000€ TTC selon la surface habitable (entre un studio et une maison de 150 m2 en l’occurrence).

Astuce Malynx !

Pensez bien à faire raccorder votre logement au réseau de gaz naturel si ce n’est pas le cas ! Pour cela, contactez GRDF, le principal gestionnaire et distributeur de gaz sur le territoire français. Vous pouvez communiquer avec le service client via le formulaire en ligne sur le site Internet de GRDF ou bien par téléphone. Les tarifs de raccordement sont compris entre 400 et 550€. À noter que 27 000 communes en France ne peuvent pas bénéficier de ce raccordement au gaz !

Toutefois, il faut aussi penser au fait qu’une chaudière demande de l’entretien, contrairement aux radiateurs électriques. Aux frais déboursés lors de l’installation du chauffage à gaz, vous devez donc ajouter les frais d’entretien, à raison d’une révision de la chaudière par an au minimum. Cela se chiffre à environ 100€ par an pour une chaudière fonctionnant au gaz naturel et 150€ pour le propane.

Au niveau de l’installation, le chauffage électrique apparaît comme une solution plus intéressante pour les ménages mais il n’en est pas de même au niveau de l’utilisation.

Chauffage gaz

À l’usage

Si les coûts d’installation sont importants pour beaucoup de Français, il est primordial de connaître également les coûts de consommation de chaque équipement ! Cela vous permet d’imaginer quelle sera votre facture d’électricité et ce, au plus proche de la réalité.

Quel est le coût de consommation du chauffage à l’électricité ?

La consommation d’énergie dépend de divers paramètres comme :

  • La taille de votre habitation ;
  • Le nombre d’occupants et leurs modes de vie ;
  • L’isolation thermique du lieu ;
  • Le climat environnant.

Le coût de consommation du chauffage à l’électricité demeure cependant bien plus élevé que celui du chauffage au gaz, même en tenant compte de l’entretien nécessaire chaque année et des différences de prix pratiquées par les fournisseurs d’électricité.

Le coût du chauffage électrique est évalué à 2 150 – 2 700€ à l’année pour une maison d’une superficie de 120 m2.

Le chauffage au gaz : solution économique privilégiée par de nombreux Français

Le gaz naturel est le type d’énergie le moins cher au jour le jour, car le prix au kWh est inférieur au prix du kWh d’électricité. Si vous souhaitez optimiser au maximum votre budget, ayez recours à une chaudière au gaz à condensation : selon l’ADEME, les chaudières à condensation vous aident à réduire votre consommation annuelle de 15 à 20 %. Vous pouvez atteindre une réduction de 30 % si votre chaudière va sur ses vieux jours et commence à avoir plus de 15 ans.

Le saviez-vous ? En France, un ménage comptant 4 personnes et usant du gaz pour le chauffage, la cuisson, mais aussi l’eau chaude consomme 1458,3 kWh par mois ! Ce qui revient à 87 € par mois en moyenne.

Quels sont les avantages et les inconvénients du chauffage au gaz ?

Les avantages du chauffage au gaz : économique et confortable

On remarque plusieurs atouts avec le système de chauffe au gaz :

  • Le prix attractif : comme évoqué auparavant, le prix payé au quotidien et donc sur le long terme (et non la pose de l’équipement) est bien plus attractif que celui du chauffage électrique, même en tenant compte de l’entretien chaque année ;
  • Le véritable confort qui s’en dégage : la chaleur se répand vite et surtout de manière similaire dans le logement. De plus l’atmosphère n’est pas asséchée ;
  • Le temps de chauffe et de diffusion est équivalent à celui du chauffage électrique.

Les inconvénients du chauffage au gaz : un fort impact écologique

Le plus gros inconvénient du chauffage au gaz repose sur son impact écologique négatif. En effet, le chauffage au gaz participe au réchauffement climatique en émettant du CO2 avec la combustion du gaz naturel.

Cette quantité demeure tout de même moins importante que le CO2 émis par le chauffage aux autres énergies fossiles : charbon et fioul.

Quels sont les avantages et les inconvénients du chauffage électrique ?

Les avantages du chauffage électrique : la simplicité dans les démarches et au quotidien

Les différents avantages du chauffage électrique reposent sur :

  • Son installation moins onéreuse que pour le gaz : il est d’ailleurs possible de bénéficier de certaines aides de l’État (de crédits d’impôt précisément) pour entreprendre des travaux de ce type au sein de son logement ;
  • Le peu d’entretien nécessaire ;
  • La sécurité : pas d’intoxication potentielle au monoxyde carbone ;
  • La propreté : pas de fumée, de poussière ou de pollution directe émise ;
  • Le niveau de température bien plus précis qu’avec les autres systèmes : cela permet d’éviter le surchauffage et la surconsommation ;
  • La possibilité de bénéficier d’une option heures creuses/heures pleines et donc de payer moins cher sa consommation de kWh tout au long de la nuit ;
  • L’amélioration de l’homogénéisation de chauffe et donc la facilité de régulation : les systèmes comme les panneaux radiants sont de plus en plus performants et ne présentent plus de variations de température gênantes et fréquentes, élément pour lequel le chauffage électrique était connu.

Onéreux et peu adapté aux grands espaces : les inconvénients du chauffage électrique

Le chauffage électrique a néanmoins des défauts comme :

  • Son coût de plus en plus onéreux au quotidien : la crise du marché de l’énergie met en exergue ce problème récurrent avec le chauffage électrique, le prix du kWh ne cesse donc d’augmenter et de façon drastique ces derniers temps ! Ce qui, finalement, crée une facture d’électricité très élevée pour le consommateur ;
  • Son inadaptation aux grands volumes : il met plus de temps à se propager qu’un chauffage au gaz et devient vite coûteux lorsque les volumes sont grands ;
  • La sécheresse de l’air : il est connu que le chauffage électrique a tendance à assécher l’air ambiant, ce qui nuit au confort des consommateurs et peut obstruer partiellement les voies respiratoires.

En conclusion, pour s’assurer d’être rentable, le chauffage électrique devrait surtout être utilisé dans les petits espaces, en complément d’un autre type de chauffage ou encore dans les logements dotés d’une très bonne isolation !

Comment passer du chauffage au gaz à l’électrique ?

Les éléments à prendre en compte avant de se lancer dans le chauffage électrique

Il vous faut tout d’abord prendre en compte la qualité et le prix des radiateurs que vous souhaitez installer chez vous ! Ces deux critères dépendront de la marque puis de la technologie du modèle que vous aurez choisi, mais pas seulement ! Faites attention aux garanties et aux services inclus.

Faites ensuite une estimation du coût de consommation que cela engendrera sur une année pour vous.

Les travaux d’installation ne sont pas compliqués pour le chauffage électrique, mais il convient de désinstaller le système que vous aviez auparavant. Dans le cas où vous bénéficiiez d’un chauffage au gaz, il faudra déposer la cuve, mais aussi supprimer la tuyauterie.

La demande de devis

Une fois que vous avez repéré un système qui vous correspond, il vous faut demander un devis aux enseignes et artisans qui le proposent puis comparer les offres qui vous sont faites.

Foire Aux Questions (FAQ)

Comment savoir si mon radiateur est électrique ou au gaz ?

Les radiateurs électriques sont reconnaissables, car ils sont chauffés par un courant électrique et sont fréquemment installés dans une maison qui ne possède pas de chaudière ! C’est leur raccordement à une prise de courant et surtout le thermostat intégré qui devrait vous mettre la puce à l’oreille.

D’un autre côté, les radiateurs à eau fonctionnent avec un thermostat central qui détermine le niveau de chauffe de tous les radiateurs ou bien avec un thermostat par zone, contrôlant les radiateurs de ladite zone.

Quel chauffage est optimal pour un appartement ?

Pour un appartement, comprenons ici une petite surface comme un studio ou un volume inférieur à 40 m2, vous pouvez opter pour un chauffage électrique, car celui-ci convient bien aux petites surfaces ! Il chauffe les pièces rapidement et se régule de façon fluide avec un thermostat central.

Existe-t-il des chauffages mixtes, gaz et électrique ?

Il existe bien des systèmes de chauffe mixant le gaz et l’électricité, mais ils sont plus rares que les chaudières mixant une énergie renouvelable et une énergie fossile. Cela s’explique par la Réglementation thermique lancée en 2012, obligeant les logements neufs à se munir d’une part d’énergie renouvelable dans leur consommation énergétique.