En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

PPE : l’Etat veut baisser la consommation de gaz de 22% d’ici 2028

Alors que la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a été publiée lundi, le gouvernement a apporté quelques changements au texte, notamment sur le gaz. Sa consommation totale va devoir baisser davantage au profit du biogaz.

energie renouvelable

C’est une des petites retouches apportées au texte qui n’est pas passée inaperçue. En effet, la publication, lundi, de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a révélé une petite surprise pour le secteur du gaz en France. Les Français vont ainsi devoir réduire drastiquement leur consommation de cette énergie d’ici à 2028, à hauteur de 22%.

Pour autant, le gouvernement n’a pas prévu de mettre en place des « mesures particulières » mais mise essentiellement sur la rénovation énergétique des bâtiments, où l’électricité est priorisée. Selon le texte, « le gaz naturel est une énergie fossile qui, à ce titre, devra être supprimée du mix énergétique de 2050 ».

Le timide essor du biogaz

Paradoxalement, l’essor du biogaz semble limité à la lecture de la PPE. L’objectif fixé est d’en injecter entre 6% et 8% dans la consommation d’ici 10 ans, afin de passer de 1,2 térawattheure en 2018 à 6 térawattheures en 2023. L’investissement de l’Etat devrait donc s’élever à 9,7 milliards d’euros entre 2019 et 2028.

Ce chiffre a d’ailleurs été revu à la hausse par rapport à la première feuille de route, définie en 2018. Il en est de même pour la rémunération des producteurs de biométhane, passant à 75€ le mégawattheure en moyenne en 2023, contre 67€ proposés initialement. A terme, le gouvernement souhaite d’ailleurs établir un tarif de rachat moyen de 60€ sur 10 ans.

Tout savoir sur les offres de gaz vert
Lire l'article