En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Combien consomme une chaudière à gaz ?

Bénédicte de Lamartinie - mis à jour le

Les ménages alimentés en gaz disposent d’une chaudière à gaz, utilisée pour produire de la chaleur pour le chauffage et/ou l’eau chaude sanitaire. Quelle est la consommation de cet appareil et comment la réduire pour réaliser des économies ? Explications.

Quelle est la consommation d’une chaudière à gaz ?

Une chaudière gaz est un appareil qui utilise le gaz comme combustible pour produire de la chaleur. Elle peut servir à chauffer l’eau chaude sanitaire (cuisine, salle de bain…) mais également pour le chauffage de la maison, pour alimenter les radiateurs.

Selon l’Ademe, la consommation moyenne en gaz des ménages était la suivante en 2013 pour une résidence principale :

  • 10 154 kWh pour le chauffage ;
  • 2 004 kWh pour l’eau chaude sanitaire.

Les chaudières qui ont un bon rendement consomment moins que les autres. Le rendement désigne le rapport entre la chaleur fournie par la chaudière et l’énergie consommée pour y parvenir et s’exprime en pourcentage. Plus ce pourcentage est élevé, plus la chaudière est efficace.

Qu’est-ce qui fait varier la consommation d’une chaudière ?

La consommation d’une chaudière varie en fonction de différents paramètres, tels que :

  • La taille du logement et la qualité de l’isolation ;
  • Le nombre d’habitants dans le logement ;
  • Les habitudes de consommation des habitants : est-ce qu’ils chauffent beaucoup ? préfèrent les bains aux douches ? etc.
  • L’usage du gaz : certains ménages n’utilisent une chaudière que pour l’eau chaude, d’autres également pour le chauffage ;
  • La puissance de la chaudière : plus une chaudière est puissante, plus elle consomme ;
  • L’entretien de l’appareil et sa performance énergétique.

Différents types de chaudières

La consommation d’une chaudière varie également selon le type de chaudière installée dans le logement. Chaudières classique, basse température, à condensation, hybride ou encore éco-générateur… Chacune a des spécificités, une consommation et un rendement propres.

Bien lire l’étiquette énergétique de sa chaudière à gaz

Au moment de choisir une chaudière à gaz ou pour vous renseigner davantage sur celle que vous possédez déjà, pensez bien à lire l’étiquette énergétique qui est apposée sur cette dernière. L’étiquette énergétique vous renseigne différentes informations utiles :

  • Sa classe énergétique, comprise entre A++ et G, qui traduit la performance énergétique de l’appareil. Les chaudières les plus performantes sont classées A++, tandis que les moins performantes sont classées G ;
  • La nature de l’équipement : pour le chauffage et/ou l’eau chaude sanitaire ;
  • Le bruit en décibels ;
  • La puissance utile en kW.
Astuce Malynx !

A partir de 2019, l’étiquette énergie sera révisée : la classe A+++ apparaitra et les classes E, F et G disparaitront.

Comment réduire la consommation de sa chaudière

Le chauffage et l’eau chaude sanitaire représentent des postes de consommation importants pour les ménages. Pour réduire la consommation de sa chaudière et réaliser des économies sur sa facture, il est possible d’adopter des gestes simples au quotidien. Pensez par exemple à :

  • Privilégier les douches aux bains ;
  • Installer des robinets thermostatiques sur les anciens radiateurs s’ils n’en possèdent pas ;
  • Installer des économiseurs d’eau sur les robinets et le pommeau de douche ;
  • Baisser la température, éviter de surchauffer les pièces. L’Ademe recommande de chauffer les pièces à vivre à 19°C, les chambres à 16°C et la salle de bain à 21°C ;
  • Laisser un espace dégagé devant les radiateurs.

Bien contrôler l’isolation de son logement est également utile pour réduire sa consommation en gaz, mais demande davantage d’investissement. Si votre chaudière est ancienne (plus de 15 ans), n’hésitez pas non plus à la changer. Cet investissement sera rentable car les chaudières récentes présentent de bien meilleures performances énergétiques.

L’entretien de la chaudière

Pour optimiser la consommation de sa chaudière, un bon entretien est également indispensable. Il s’agit par ailleurs d’une obligation légale : pour éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, les chaudières au gaz doivent faire l’objet d’un entretien tous les ans. Cette obligation concerne aussi bien les propriétaires que les locataires.

Cet article vous a-t-il été utile ?