En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Gaz : pourquoi le compteur Gazpar ne fait pas polémique comme Linky ?

Plus de 3 millions de compteurs communicants Gazpar ont d’ores et déjà été installés en France depuis 2017. De façon assez surprenante, le taux de refus de ces compteurs gaz est de seulement 0,8%, loin des standards habituels pour son homologue en électricité, Linky.

Crédits photo : GRDF

C’est un développement en toute discrétion qui s’effectue actuellement sur tout le territoire français. En effet, selon les chiffres annoncés par le gestionnaire de réseau de distribution de gaz, plus de 3 millions de compteurs Gazpar ont été installés depuis mai 2017 sur les 11 millions prévus d’ici 2022. En moyenne, 5 000 nouvelles installations sont recensées chaque jour.

La plupart du temps, lorsque l’on parle compteur communicant ou intelligent, Linky arrive au centre des discussions, notamment pour les attaques et inquiétudes à son sujet. Pour autant, le compteur Gazpar fait moins polémique avec « un taux de refus autour de 0,8% » et « un taux de satisfaction extrêmement positif de la pose », précise le directeur général de GRDF Edouard Sauvage.

Une technologie différente

Pour rappel, le compteur Linky est souvent la cible de détracteurs au sujet de son coût et des inquiétudes pour la santé (émissions d’ondes électromagnétiques notamment) et la vie privée des consommateurs d’électricité. Des élus aux citoyens, nombreux sont ceux refusant l’installation de cet équipement par Enedis, le gestionnaire de réseau.

Cependant, Gazpar ne fonctionne pas avec la même technologie que le compteur Linky. Pour la transmission des données récoltées par le compteur, des ondes radio à une fréquence de 169 mégahertz (MHz) sont ici utilisées. Elles sont donc proches de la bande FM d’un autoradio dans une voiture ou d’un poste de radio, d’où une inquiétude moindre.