En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les tarifs réglementés du gaz augmentent de +2,4% en décembre

Les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de +2,4% en moyenne à partir du 1er décembre. Une hausse qui fait suite au lissage décidé en juin dernier par le gouvernement.

Mauvaise nouvelle pour les personnes abonnées aux tarifs réglementés du gaz. Comme l’a annoncé la CRE (Commission de régulation de l’énergie) dans un communiqué, les prix du gaz vont augmenter au mois de décembre. La hausse sera de +2,4% en moyenne par rapport au mois de novembre.

Dans le détail, l’augmentation est de :

  • +0,6% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson ;
  • +1,4% pour les clients qui ont un double usage cuisson et eau chaude ;
  • +2,5% pour les clients qui se chauffent au gaz.

A noter : la hausse des prix du gaz concerne les foyers abonnés aux tarifs réglementés d’Engie, mais aussi ceux abonnés à une offre à tarifs indexés.

Les raisons de la hausse

Les tarifs réglementés du gaz sont à la hausse ce mois de décembre pour deux raisons. D’une part parce que le gouvernement a prévu en juin dernier un lissage des prix entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, « pour limiter les hausses tarifaires qui pourraient intervenir au dernier trimestre ». D’autre part parce que les prix sur le marché mondial du gaz ont évolué.

La nouvelle tombe mal pour les Français, qui devraient par ailleurs voir leurs factures d’électricité et de gaz augmenter à cause du confinement. La situation est en effet différente par rapport au premier confinement. Les ménages doivent désormais se chauffer, et ce toute la journée à cause du chômage partiel et du télétravail, pratiqué par une majorité de travailleurs en ce moment. Or, le chauffage reste le principal poste de dépense énergétique.

Astuce Malynx !

Pour réduire sa facture énergétique, on peut diminuer la température d’1°C dans toutes les pièces. Selon l’Ademe, ce degré en mois permet de réaliser 7% d’économies !