En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Gaz : le gouvernement prévoit la fin des tarifs réglementés en 2023

Les tarifs réglementés du gaz pourraient disparaître en juillet 2023. Le fournisseur historique Engie appelle à des « actions de pédagogie et d’information ».

tarifs reglementes gaz

La fin des tarifs réglementés du gaz pourrait bien être une réalité dans les années à venir. En effet, le gouvernement pourra décider par ordonnance de l’extinction de ces tarifs, uniquement proposés par Engie, au 1er juillet 2023. La mesure a été prévue dans le cadre d’un amendement de la loi Pacte.

Pour rappel, en juillet 2017, le Conseil d’Etat avait jugé que les tarifs réglementés du gaz étaient contraires au droit européen. Au 30 juin 2018, sur un total de 10,7 millions de foyers alimentés en gaz, plus de 4,5 millions étaient encore abonnés aux tarifs d’Engie, selon les données de la CRE (Commission de régulation de l’énergie).

Engie demande de la pédagogie

Si le fournisseur historique du gaz Engie a salué le choix du gouvernement « d’une transition progressive », il a également appelé à un accompagnement des clients. « Il convient d’accompagner, par des actions de pédagogie et d’information, les plus de 4 millions de clients disposant d’un contrat de gaz aux tarifs réglementés », explique le groupe dans une déclaration à l’AFP.

Une extinction des tarifs réglementés approuvée par les fournisseurs alternatifs de gaz, mais jugée trop tardive. « Il n’y a aucune bonne raison d’attendre 2023 », a commenté Fabien Choné, président de l’Anode (Association nationale des opérateurs détaillants en énergie). Autre sujet d’inquiétude pour ces fournisseurs : l’accès aux données des clients d’Engie, nécessaire pour pouvoir faire des offres adaptées avant 2023.