En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les tarifs réglementés de gaz ont augmenté de 7,45% au 1er juillet

C’est une hausse plus élevée que prévu pour les tarifs réglementés du gaz naturel en France. Ils vont ainsi augmenter de 7,45% lors de la prochaine facture alors que la Commission de régulation de l’énergie tablait davantage sur 6,5%.

La facture sera un peu plus salée que prévu pour les 5 millions de clients d’Engie. En effet, les tarifs réglementés du gaz ont augmenté de 7,45%  depuis le 1er juillet 2018, soit une hausse moyenne d’environ 90€ sur l’année. Cette hausse est plus élevée que les 6,5% annoncés il y a quelques jours par la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Le ministère de la Transition écologique a expliqué que la hausse des coûts du gaz sur les marchés en est la cause principale. « Cette année, les coûts de fourniture du gaz naturel sont en augmentation sensible, notamment du fait de la hausse du prix du gaz naturel sur les marchés, dans le contexte de la hausse des produits pétroliers », détaille le ministère.

La fin des tarifs réglementés du gaz d’ici 2023

Néanmoins, le gouvernement estime qu’Engie peut faire baisser les factures de ses clients en maîtrisant un peu plus ses coûts commerciaux. La CRE a ainsi estimé que le fournisseur historique devait faire « des efforts supplémentaires » pour ne pas entamer davantage le budget énergie de ses clients particuliers.

Pour autant, même si les prix augmentent, ces tarifs réglementés du gaz vont disparaître dans un avenir proche. Le gouvernement compte les supprimer progressivement d’ici 2023 pour tous les particuliers. 60% des clients d’Engie ont déjà fait jouer la concurrence et ont changé de fournisseur de gaz pour profiter d’offres plus avantageuses.