En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

2 500 foyers marseillais profitent d’un gaz vert local issu du biométhane

A Marseille, Suez vient d’inaugurer un site de retraitement des boues et des eaux usées permettant de les transformer en biométhane. Ce gaz d’origine renouvelable permet aujourd’hui d’alimenter près de 2 500 foyers avant les transports en commun de la ville dans les prochains mois.

Un nouvel exemple de l’émancipation du biométhane en France. Ainsi, l’entreprise spécialisée dans le traitement des eaux usées et des déchets, Suez, vient d’inaugurer un site de retraitement à Marseille. Sa particularité réside dans le fait qu’elle vise à produire du gaz vert avec les boues et eaux usées de la ville et des communes alentours.

Ce projet de production de biogaz est aujourd’hui le plus important en France. L’objectif est ici de baisser de 30% le recours à l’énergie fossile au profit de cette énergie renouvelable grâce à la récupération de la chaleur produite par l’épuration des boues.

8 000 habitants alimentés en biogaz

Pour 2019, ce site est censé directement alimenter près de 2 500 foyers soit 8 000 habitants de la métropole d’Aix-Marseille-Provence. Le biométhane local est directement réinjecté dans le réseau public souterrain de GRDF et donc accessible pour les consommateurs.

Alors que la capacité actuelle de production est de 15 millions de kilowattheures (kWh), celle-ci va être agrandie à hauteur de 22,8 millions de kWh pour en faire la plus importante en France. Dans les prochains mois, le site devrait également alimenter les transports en commun de l’agglomération.