En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Gaz vert : la CRE rappelle son rôle important pour la transition énergétique

Mardi, la Commission de régulation de l’énergie a présenté son rapport sur le « verdissement du gaz ». Cette énergie renouvelable aurait un rôle important dans la transition énergétique en France.

« Le gaz renouvelable est une solution, avec d’autres, du bouquet énergétique de la France ». C’est avec ces mots que le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), Jean-François Carrenco, a présenté mardi le rapport sur le « verdissement du gaz ». Il a ainsi confirmé « un rôle à jouer » pour la filière à condition de « mobiliser les bio-ressources ».

Pour rappel, la loi de transition énergétique de 2015 définit comme objectif 10% de gaz vert à l’horizon 2030. Le rapport reste confiant et juge cet objectif « accessible, compte tenu de la dynamique engagée et du nombre de projets en cours ».

Un prix du biogaz bon marché

La CRE souhaite d’ailleurs que d’autres déchets comme ceux issus des industries agro-alimentaires ou encore des ménages, participent aux techniques de méthanisation, en plus des déchets organiques agricoles. Le développement d’autres techniques serait aussi une piste à creuser comme par exemple la pyro-gazéfication (chauffage des déchets pour récupérer du gaz).

Enfin, le prix du gaz vert pourrait baisser à l’avenir de 30% grâce aux évolutions technologiques mais aussi à la baisse des émissions de gaz à effet de serre ou encore aux engrais fournis aux agriculteurs, ajoute le rapport.  « Essayons de porter cette réflexion collective vers les pouvoirs publics », a ainsi conclu le président de la CRE.