En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

L’électricité est 80% moins chère en France qu’en Allemagne

La France demeure l’un des pays d’Europe où l’électricité est la moins chère, d’après une étude récente. En Allemagne, la facture est 80% plus élevée.

L’électricité coûte moins cher en France que dans les pays voisins. C’est le constat dressé par la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG, le régulateur belge) et relayé par BFMTV. L’organisme a en effet comparé les tarifs pour les clients résidentiels de 3 régions belges (la Wallonie, les Flandres et Bruxelles) et 4 pays voisins (l’Allemagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la France), sur la base d’une consommation annuelle de 3 500 kWh/an.

Bilan : c’est en France que la facture annuelle est la plus basse, à 614€. A contrario, l’Allemagne est le pays où la facture est la plus salée, à 1 097€, soit 80% de plus que dans l’Hexagone. Viennent ensuite la Belgique (921€), puis le Royaume-Uni et les Pays-Bas où les prix sont légèrement supérieurs à ceux de la France (678€ et 629€).

Le prix du kWh le plus bas est en France

D’après l’étude, la France est le pays qui bénéficie du prix du kWh le plus bas. La consommation en kWh représente en effet seulement 209€ sur les 614€ de la facture annuelle. La tendance est bien différente au Royaume-Uni, pays qui affiche le prix du kWh le plus élevé, avec une part de 393€ sur la facture de 678€. En revanche, outre-Manche, les taxes sur l’électricité sont moins importantes.

Les consommateurs français paient leur électricité moins cher que leurs voisins européens, mais la différence pourrait être moins marquée aujourd’hui. Les données de l’étude datent en effet de février 2018. Depuis, les tarifs réglementés de l’électricité ont augmenté à plusieurs reprises en France.