En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

MaPrimeRénov’ 2021 : tout ce que vous devez savoir sur cette aide


Début octobre, le Premier ministre, Jean Castex, a détaillé le nouveau cadre pour l’aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov’ en 2021. Alors que 7 Français sur 10 n’ont jamais entendu parler de ce dispositif*, voici toutes les informations dont vous avez besoin.

MaPrimeRénov’, kézako ?

A partir du 1er janvier 2021, MaPrimeRénov’ permet à tous les propriétaires, occupants comme bailleurs, mais aussi aux copropriétés d’obtenir une aide financière pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. Elle s’inscrit dans le plan France Relance afin d’aider les Français à rénover leur logement et éviter les « passoires thermiques » consommant beaucoup d’énergie.

MaPrimeRénov’ existe d’ailleurs depuis le 1er janvier 2020. Selon le ministère de la Transition écologique, plus de 100 000 demandes ont été déposées et 75 000 accordées (au 1er octobre) depuis le début de l’année. Pour autant, la version 2021 de cette aide veut encore aller plus loin, puisqu’elle s’ouvre désormais à tous les Français.

Tous les devis signés depuis le 1er octobre 2020 sont d’ores et déjà éligibles à MaPrimeRénov’ 2021, même si la prime ne sera versée qu’en 2021 !

Quelles sont les conditions ?

Pour obtenir cette aide financière, voici les conditions :

  • Le logement doit être situé en France métropolitaine ou en outre-mer ;
  • Le logement doit être achevé depuis 2 ans minimum ;
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement).

Quels sont les montants et les travaux éligibles ?

Le montant de MaPrimeRénov’ 2021 est calculé en fonction des revenus du foyer fiscal et du gain énergétique apporté par les travaux menés sur le chauffage, l’isolation ou la ventilation. Dans ce sens, cinq profils ont été mis en place par le ministère :

  • MaPrimeRénov’Bleu ;
  • MaPrimeRénov’Jaune ;
  • MaPrimeRénov’Violet ;
  • MaPrimeRénov’Rose ;
  • MaPrimeRénov’Copropriété.

Dans chaque profil, vous avez ensuite la possibilité de trouver dans ce document le montant de l’aide en fonction du type de travaux que vous souhaitez mener. Selon la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, cette aide peut prendre en charge « jusqu’à 90% du devis » avec des montants compris entre « 2 000-3 000 euros jusqu’à environ 20 000 euros », selon les cas. Elle est versée par l’Agence nationale pour l’habitat (Anah).

Source : Ministère de la transition écologique

Une aide cumulable

Par ailleurs, vous devez savoir que MaPrimeRénov’ peut s’accompagner de plusieurs bonus :

  • Un « forfait rénovation globale » : dans le cas où le gain énergétique est supérieur à 55% ;
  • Un « bonus sortie de passoire » : pour les logements énergivores avec une étiquette énergétique F ou G ;
  • Un « bonus Bâtiment basse consommation (BBC) » : si l’étiquette B ou A est atteinte après travaux ;
  • Un « forfait accompagnement à maîtrise d’ouvrage (AMO) » : en cas d’accompagnement des ménages pour leurs travaux.
Par ailleurs, il est nécessaire de rappeler que MaPrimeRénov’ est cumulable avec les aides des Certificats d’économies d’énergie (CEE), les aides des collectivités locales, celles d’Action Logement mais aussi d’une TVA à 5,5% !

Quelle est la démarche à suivre pour l’obtenir ?

Si vous souhaitez connaître facilement les aides auxquelles vous avez droit et faire une demande, voici ce que vous devez faire :

  1. Créez un compte sur le site www.maprimerenov.gouv.fr ;
  2. Déposez votre demande de subvention sur le site (vous pouvez mandater un tiers pour effectuer les démarches à votre place) ;
  3. Demandez une avance sur le montant si vous le souhaitez ;
  4. Faites réaliser vos travaux par un professionnel RGE ;
  5. Demandez le paiement de l’aide et le versement de la prime CEE.
Astuce Malynx !

Pour connaître simplement toutes les aides financières auxquelles vous pouvez potentiellement avoir droit pour la rénovation énergétique de votre logement, un simulateur en ligne est disponible sur le site www.faire.gouv.fr.

Comment éviter les arnaques ?

Qui dit rénovation énergétique, dit éventuelles arnaques. En effet, ce fléau se développe de plus en plus France ces dernières années. C’est la raison pour laquelle, il est nécessaire de connaître les bons réflexes à adopter :

  • Rappelez-vous que le démarchage téléphonique pour la rénovation énergétique est interdit en France (sauf en cas de contrat en cours) ;
  • Méfiez-vous des entreprises ayant recours au démarchage à domicile ;
  • Ne donnez jamais vos coordonnées bancaires et ne signez aucun document sans réflexion préalable ;
  • Exigez automatiquement un devis, que vous pourrez comparer avec d’autres ;
  • Ne signez jamais l’attestation de fin de travaux tant que le chantier n’est pas terminé ;
  • Adressez-vous à des associations de consommateurs en cas de litige ;
  • N’hésitez pas à signaler les entreprises frauduleuses.

*Source : étude SeLoger avec OpinonWay, octobre 2020

Cet article vous a-t-il été utile ?