En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Et si le stockage d’électricité à domicile se démocratisait d’ici 5 ans ?

Selon une étude menée par un cabinet britannique de conseil en énergie, le stockage résidentiel d’électricité en Europe devrait être multiplié par 5 d’ici 2024. Néanmoins, l’engouement pourrait être limité en France.

energie solaire

C’est un outil nécessaire au développement des énergies renouvelables à domicile. En effet, une batterie peur s’avérer indispensable en cas de production d’électricité chez soi afin de conserver le surplus d’énergie produit. Selon le cabinet Wood Mackenzie, le stockage d’électricité chez soi pourrait ainsi être multiplié par 5 au cours des 5 prochaines années.

Cet engouement résulte de l’intérêt croissant des particuliers pour l’autoconsommation électrique, notamment via l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits. D’autant plus que la hausse des prix ces derniers mois dans l’Europe permet de se rapprocher des prix de l’énergie produite à domicile, jugés trop chers il y a quelques années.

Les prix de l’électricité, facteur déterminant

L’Allemagne est aujourd’hui le leader européen du stockage d’électricité chez soi, avec la mise en place de politiques énergétiques en faveur du solaire depuis 6 ans. L’Etat prenait alors en charge jusqu’à 30% du prix de l’installation, ce qui a convaincu 125 000 foyers outre-Rhin.

Certains y ont vu « une protection contre les hausses de prix des fournisseurs » d’électricité, précise Rory McCarthy, un expert du cabinet. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’engouement devrait être moins important en France, puisque les prix de l’électricité sont bien plus bas que dans les autres pays européens.