En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Electricité : pas de pénurie en vue pour cet été, mais vigilance pour l’hiver

L’été devrait se dérouler sans risque de pénurie d’électricité en France. En revanche, il faudra être particulièrement vigilant cet hiver, annonce déjà RTE.

Cet été, il n’y aura pas de coupures d’électricité en France et ce même si les conditions météorologiques étaient rudes. C’est ce qu’a annoncé François Brottes, le président de RTE (Réseau Transport Electricité) : « La sécurité d’approvisionnement des Français devrait être assurée, même en cas de canicule et de sécheresse, avec des périodes d’import depuis les pays voisins ».

En revanche, RTE a d’ores et déjà annoncé que la plus grande vigilance s’imposerait pour l’hiver à venir. Si les températures sont dans les normales de saison, la sécurité d’approvisionnement devrait être assurée. Mais l’entreprise précise qu’« en cas de froid plus rigoureux (3 à 7°C en dessous des normales), la situation devrait être plus sensible du fait d’une moindre production disponible en France ».

Diminuer la consommation

RTE a également présenté les leviers envisageables pour diminuer ponctuellement la consommation d’électricité en France :

  • Baisser de 5% la tension du réseau ;
  • Mettre en place des mesures d’effacements ou d’interruptibilité, dans les 18 sites industriels autorisés ;
  • Rappeler les écogestes aux Français.

RTE estime qu’en activant tous ces leviers, il est possible de diminuer la consommation française de 8GW (gigawatts), l’équivalent de 8 réacteurs nucléaires. Si cela ne suffisait pas, l’entreprise pourrait avoir recours au délestage, c’est-à-dire « à des coupures d’électricité maîtrisées, ciblées et temporaires sur le territoire ».

Astuce Malynx !

Si chaque foyer éteint une ampoule, on peut économiser jusqu’à 600 MW (mégawatts) dans le pays, soit la production d’une centrale de charbon, rappelle RTE.