En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

La consommation d’énergie a chuté de 20% au printemps en France

Sans surprise, la consommation d’énergie a beaucoup chuté durant le confinement. En électricité, le recul est de -9% au global et de -4% chez les particuliers.

Avec le confinement, on se doutait que la consommation énergétique allait diminuer en France. Le gouvernement l’a confirmé il y a quelques jours, après avoir constaté un recul de -20% par rapport au deuxième trimestre de 2019, soit une « chute historique de la consommation ».

La consommation en électricité a notamment diminué de -9% sur trois mois et celle de gaz de -7%. Logiquement, ce recul s’explique par une bien moindre demande des entreprises, qui sont nombreuses à avoir dû cesser ou réduire leur activité. Mais si on regarde le mois d’avril seul, la chute est plus marquée encore : -23% pour le gaz par exemple.

Changements d’habitudes pour les particuliers

Dans une communication parue début août, Enedis a analysé la consommation d’électricité des particuliers pendant le confinement. Sur ce segment, le gestionnaire de réseau constate que « la variation de consommation est restée faible : un écart de l’ordre de 4% a été constaté vis-à-vis de la normale ».

Enedis a également constaté des horaires de consommation différents entre le confinement et le retour à la normale. Depuis le confinement, la consommation en électricité des ménages démarre plus vite et plus tôt, ce qui s’explique logiquement par le retour au bureau pour de nombreux employés. De même, « l’arrêt du télétravail pour de nombreux ménages explique la baisse de leur consommation d’électricité l’après-midi ».

Electricité : la consommation repart petit à petit avec le déconfinement
Lire l'article