En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les ampoules halogènes interdites à la vente dès le 1er septembre

Trop gourmandes en électricité, les ampoules halogènes vont être retirées de la vente à partir du 1er septembre 2018. Les diodes électroluminescentes (ou LED) vont désormais pouvoir rayonner de mille feux sans faire grimper la facture.

choix ampoules

C’est au tour des ampoules halogènes de disparaître à cause de leur consommation électrique trop élevée. Ainsi, dès le samedi 1er septembre, il sera interdit d’en commercialiser dans les rayons des magasins et ce dans toute l’Europe. Cependant, les fins de stocks permettront de faire durer les ventes encore quelques semaines.

Par ailleurs, quelques exceptions demeurent. « Les lampes linéaires halogènes R7s et les capsules halogènes G9 » sont exemptées de cette interdiction de vente selon le Syndicat de l’éclairage. De même, les ampoules halogènes très basse tension pourront encore être commercialisées en magasin.

L’hégémonie des LED

Les principales bénéficiaires de cette mesure sont les ampoules à diodes électroluminescentes, appelées communément LED. Elles sont à la fois plus économiques en énergie et souvent bon marché avec des prix revus à la baisse, ce qui ne fera pas augmenter la facture d’électricité. D’autant plus qu’elles proposent une qualité d’éclairage supérieure sur une durée de vie plus longue (entre 15 000 et 40 000 heures).

Selon le Syndicat de l’éclairage, entre 2016 et 2017 le nombre de lampes LED vendues a grimpé de près de 40%, passant de 87 millions à 127 millions d’unités. Selon l’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, le marché mondial devrait même atteindre 30 milliards d’euros en 2020 soit près du double par rapport à 2016.