En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Plus de 2 Français sur 3 savent qu’ils peuvent changer de fournisseur d’énergie

Le médiateur de l’énergie a publié son rapport annuel. Bilan : les Français sont de mieux en mieux informés sur leurs droits. 66% d’entre eux savent désormais qu’il est possible de changer de fournisseur.

francais marche energie

Les Français connaissent et comprennent mieux le marché de l’énergie. C’est ce qui ressort du baromètre annuel Energie-Info, publié par le médiateur national de l’énergie. Ainsi, en 2018 :

  • 66% d’entre eux savent qu’ils peuvent changer de fournisseur d’électricité ou de gaz naturel (contre 50% en 2017) ;
  • 62% connaissent la marche à suivre (vs 53%) ;
  • 67% se sentent bien informés (vs 59%) et 32% ont recherché des informations sur le sujet (vs 20%).

Autre enseignement fort de l’étude : plus d’un Français sur 5 (21%) déclare avoir déjà changé de fournisseur (vs 15%). Parmi les justifications des sondés, le prix demeure la raison principale. Les motivations environnementales sont toutefois en hausse (11% vs 4%).

Image positive de l’ouverture du marché

Les Français ont par ailleurs une bonne image de l’ouverture du marché du gaz et de l’électricité à la concurrence. 65% la voit d’un œil favorable et seuls 10% la perçoive comme une mauvaise chose. L’opinion favorable ne retrouve toutefois pas son niveau le plus haut, atteint en 2014 (74%).

Quant aux tarifs réglementés, les Français sont de plus en plus nombreux à en avoir entendu parler : 60% contre 46% en 2017. Comme le signale le médiateur de l’énergie, « ce pourcentage n’avais jamais dépassé les 50% depuis l’ouverture du marché ». Une ombre au tableau toutefois : les règles demeurent méconnues. En effet :

  • 74% pensent que l’on peut obtenir ces tarifs pour le gaz et l’électricité chez un même fournisseur ;
  • 45% pensent qu’ils sont proposés par tous les fournisseurs d’énergie ;
  • 17% pensent qu’il est impossible de revenir aux tarifs réglementés après les avoir quittés.