En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Electricité : tout savoir sur l’ouverture du marché à la concurrence

Bénédicte de Lamartinie - mis à jour le

Depuis 2007, chacun est libre de choisir son fournisseur d’électricité. L’ouverture du marché de l’électricité permet aux consommateurs d’opter pour EDF, le fournisseur historique qui propose des prix réglementés, ou pour les nouveaux fournisseurs, dits alternatifs, qui commercialisent des offres de marché. Le point sur la libéralisation du marché de l’électricité et ce qu’elle change pour les consommateurs.

L’ouverture du marché à la concurrence

Saviez-vous que depuis 2007, le marché de l’électricité, tout comme celui du gaz, est ouvert à la concurrence ? Concrètement, cela signifie que le fournisseur historique, EDF, n’a plus le monopole du marché. Depuis cette date, d’autres fournisseurs, appelés fournisseurs alternatifs, sont aussi en droit de fournir de l’électricité aux foyers.

Une aubaine pour les consommateurs, qui peuvent choisir parmi les tarifs de différents fournisseurs et ainsi faire jouer la concurrence. Le marché est désormais composé de deux types de tarifs :

  • Les tarifs réglementés, commercialisés uniquement par EDF et fixés par l’Etat ;
  • Les tarifs de marché, commercialisés et fixés par les fournisseurs alternatifs.

Attention, si EDF a perdu le monopole de la fourniture en électricité des foyers français, la situation est différente pour le transport et la distribution de l’électricité. En effet, le transport de l’électricité est toujours assuré exclusivement par RTE (Réseau Transport d’Electricité), et la distribution de l’électricité par Enedis et des entreprises locales de distribution (ELD).

Un peu d’histoire

Le marché de l’électricité s’est ouvert à la concurrence en 2007 pour les particuliers, mais avant pour les entreprises. Les premières directives de l’Union Européenne en faveur de cette libéralisation datent de 1996. Les entreprises ont progressivement bénéficié de l’ouverture : en 1999 pour celles qui consommaient plus de 100 GWh (gigawattheures), en 2000 pour celles qui consommaient plus de 16 GWh et en 2003 pour celles qui consommaient plus de 7 GWH. Finalement, tous les professionnels peuvent profiter de la libéralisation depuis 2004.

Tarifs réglementés et tarifs de marché

Désormais, tous les consommateurs d’électricité ont la possibilité de choisir leur fournisseur, et par conséquent la tarification qui leur convient le mieux. Tarifs réglementés d’EDF ou offres de marché des fournisseurs alternatifs, libre à vous d’opter pour la formule la plus adaptée.

Les tarifs réglementés, également appelés « tarifs bleus », sont proposés uniquement par EDF, le fournisseur historique. Susceptibles d’évoluer, ils sont définis par l’Etat et régulés par la CRE (Commission de Régulation de l’Energie), généralement une à deux fois par an, en janvier et août.

Les tarifs de marché sont proposés et fixés librement par les fournisseurs alternatifs. Ils  peuvent être « fixes » ou « indexés » :

  • Les prix fixes: le fournisseur définit lui-même le prix du kWh (kilowattheure) et s’engage à le conserver pendant une période définie à l’avance (généralement 1, 2 ou 3 ans) ;
  • Les prix indexés: le fournisseur se base sur les prix réglementés pour définir ses tarifs, en appliquant un coefficient de réduction défini.

Quel tarif choisir ?

Avec l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence, les consommateurs doivent faire un choix. Tarifs réglementés ou tarifs de marché ? Tout dépend en fait de vos attentes et de vos besoins.

  • Avec les prix réglementés, vous payez bien souvent plus cher que chez les fournisseurs alternatifs, mais vous êtes certain que les tarifs sont transparents et contrôlés ;
  • Avec les tarifs de marché indexés, vous réalisez des économies immédiates par rapport aux tarifs réglementés ;
  • Avec les tarifs de marché fixe, vous réalisez des économies sur le long terme, car vous évitez de potentielles hausses de prix, et vous maintenez une certaine stabilité dans vos dépenses.

Evolution des tarifs réglementés de l’électricité

Les bénéfices de l’ouverture du marché de l’électricité

L’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence est bénéfique pour les consommateurs. Initiée pour qu’ils puissent faire jouer la concurrence, elle leur offre à la fois de la liberté dans la gestion de leur contrat d’énergie et la possibilité de réaliser des économies.

Grâce à la libéralisation du marché de l’électricité, vous bénéficiez :

Les garanties

L’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence n’a pas de conséquences sur les garanties qui vous sont offertes. En d’autres termes, ce n’est pas parce qu’il y a plus de fournisseurs d’électricité que les offres sont de moins bonne qualité. Quel que soit le fournisseur et l’offre que vous choisissez, vous bénéficiez de la même qualité d’électricité et des mêmes services, assurés par les techniciens d’Enedis.

La libéralisation du marché de l’électricité a beau avoir plus de 10 ans, elle demeure encore peu connue des Français. Selon le Baromètre Energie-info de 2017, seuls 50% des Français savent qu’ils peuvent changer de fournisseur d’électricité.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?