En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Le réseau électrique français a frôlé la coupure générale jeudi 10 janvier

Jeudi 10 janvier, le réseau électrique français a failli être saturé à cause d’un déséquilibre entre l’offre et la demande au niveau européen. Les industriels ont su réagir rapidement pour éviter la panne.

reseau electrique

Coup de chaud sur le réseau électrique français. La semaine dernière, celui-ci a frôlé la coupure générale. Comme l’a expliqué RTE (Réseau transport électricité) dans un communiqué, « le 10 janvier vers 21h, la fréquence du système électrique français et européen est passée très en-dessous de 50 Hz ».

Or, quand la fréquence s’écarte de ce niveau, « le système électrique pourrait connaître des coupures importantes, voire un black-out », précise le régulateur. Cette baisse de tension résulte d’un déséquilibre entre l’offre et la demande au niveau européen.

Réaction rapide des industriels

RTE a demandé aux industriels de réduire « instantanément leur consommation d’électricité de plus de 1 500 MW, pour faire remonter la fréquence ». Les industriels ont réagi immédiatement, d’où l’absence de panne d’électricité généralisée. La CRE (Comission de régulation de l’énergie) a d’ailleurs salué cette rapidité d’action : « grâce à leur réactivité, ils ont contribué à assurer la sécurité d’alimentation en électricité en France, et plus largement en Europe ».

Pour rappel, RTE avait annoncé en novembre dernier que la sécurité d’approvisionnement était assurée pour l’hiver, mais avait anticipé une « période de vigilance » en janvier et février. La CRE a par ailleurs invité RTE à travailler avec ses homologues européens « pour identifier les causes de cet événement et proposer des mesures correctives ».