En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Voiture électrique : de nouvelles aides pour l’installation de bornes de recharge

Le gouvernement a annoncé de nouvelles aides financières pour développer l’installation de bornes de recharge pour les voitures électriques. Elles sont destinées aux collectivités et aux copropriétés.

voiture electrique borne

Une bonne nouvelle pour le développement des voitures électriques en France. La semaine dernière, les ministres François de Rugy et Elisabeth Borne ont annoncé le lancement de nouvelles aides pour financer l’installation de bornes de recharge, destinées aux collectivités et aux copropriétés.

Ainsi, dans le cadre du programme ADVENIR :

  • Les collectivités bénéficieront d’une surprime de 300€ pour l’installation de bornes à la demande. Jusqu’à aujourd’hui, elles pouvaient déjà recevoir jusqu’à 1 860€, le montant de l’aide atteindra donc désormais 2 160€ ;
  • Les copropriétés bénéficieront d’une prise en charge à hauteur de 50% pour la mise en place de bornes de recharge électrique collectives. Objectif visé : atteindre les 3 000 copropriétés équipées en 2022.

Des objectifs ambitieux pour la mobilité électrique

Comme le rappelle l’Avere France (l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique), en mai 2018, le gouvernement et la filière automobile se sont fixés des objectifs ambitieux et espèrent atteindre 600 000 voitures électriques, 400 000 voitures hybrides rechargeables et 100 000 points de recharge d’ici 2022. Aujourd’hui, on compte plus de 230 000 véhicules électriques et hybrides en France et 28 000 points de recharge.

Le programme ADVENIR devrait permettre d’accélerer le développement de la mobilité électrique dans l’Hexagone. « Nous nous félicitons des mesures annoncées par le gouvernement qui viennent renforcer les dispositifs existants », a déclaré Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France, avant d’ajouter que les collectivités et copropriétés devaient « se saisir de ces aides pour installer des bornes à moindre coût ».