En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les idées reçues sur le changement de fournisseur d’énergie (part II)


Changer de fournisseur d’électricité, ok, mais à quel prix ? Taxes, options, qualité des fournisseurs alternatifs… LeLynx.fr décrypte pour vous 6 idées reçues !

Idée reçue #1 « Lorsque je déménage, le contrat que j’avais avec mon fournisseur d’électricité me suit dans mon nouveau logement. »

C’est faux ! Que vous souhaitiez garder ou changer de fournisseur, il faudra résilier le contrat de votre ancien logement et en signer un autre pour votre nouveau logement. 
Pas de panique : cela se fait très rapidement ! 

Idée reçue #2 « Si je change de fournisseur, le Service Client sera de moins bonne qualité. »

C’est faux ! Les fournisseurs alternatifs proposent aussi un service après vente, même si leur politique tarifaire change pour s’adapter aux besoins des consommateurs. 

Idée reçue #3 « Si je change de fournisseur, je ne bénéficierai plus des tarifs heures pleines / heures creuses. »

C’est faux ! L’option Heures pleines / Heures creuses est proposé par l’ensemble des fournisseurs. La possibilité ou non de souscrire cette option dépend de votre compteur.

Idée reçue #4 « Si je change de fournisseur, je vais payer des taxes plus chères. »

C’est faux ! Les taxes et contributions que vous aurez à payer sont calculées à partir du montant de votre abonnement ou de votre niveau de consommation en kWh.

Idée reçue #5 « Si je change, je ne bénéficierai plus d’aides en cas de difficultés financières. »

C’est faux ! Les aides sont les mêmes, quel que soit votre fournisseur : sous conditions de ressources, les personnes en difficultés peuvent bénéficier du chèque énergie.

Idée reçue #6 « Si je change de fournisseur, je ne pourrais plus choisir mon mode de paiement. »

Cest faux ! En effet, tous les fournisseurs ont pour obligation d’accepter comme moyen de paiement (a minima) le chèque et un mode de paiement en espèce, outre le virement automatique.  


Cet article vous a-t-il été utile ?