En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Protection des données : les assureurs doivent se mettre en règle

Depuis 1995 , l’Europe s’intéresse au partage des données et à leur exploitation. Voulant le réguler, en 2016, le parlement européen a adopté le RGPD, Règlement Général sur la Protection des Données qui entrera en vigueur en 2018.

Digitalisation

Jusqu’à 2016, les différents états européens avaient des protocoles de protection des données différents. Dans une organisation entre plusieurs pays, il est important d’uniformiser les procédures entre les états pour les simplifier. C’est pourquoi le texte du RGPD sera le changement le plus important jamais apporté à une loi sur la protection des données depuis 30 ans. Il prendra effet le 25 mai 2018, il ne reste donc que très peu de temps aux entreprises pour s’y conformer.

Plus que jamais le domaine des assurances est concerné par cette réforme, car il possède un grand nombre de données sur ses clients : situation professionnelle, personnelle ou encore informations médicales pour la mutuelle par exemple.

Encore beaucoup de chemin à parcourir

Si la réforme est attendue par les utilisateurs du numérique, la plupart des sociétés ne sont pas encore prêtes à rendre leur copie le 25 mai. Selon un sondage Arondor et Cerda, 45% des organisations ne savent pas encore que le RGPD entrera en vigueur en 2018, 43% ne mesurent pas du tout l’impact de la réforme sur leur activité quand 38% pensent qu’elles ne seront pas en conformité en mai 2018.

Un constat alarmant lorsqu’on sait qu’aujourd’hui, les données sont une ressource précieuse pour nombre d’entreprises. 27% des organisations sondées avouent craindre les sanctions financières en cas de non-conformité. Les freins à la mise en conformité d’une entreprise ? Le manque de connaissance des outils capables de les aider (56%) et le manque d’information (29%)

Les données personnelles peuvent être utiles dans le domaine de l’assurance auto : grâce à elles, certains assureurs peuvent proposer une formule en accord avec la façon de conduire de l’assuré. Ainsi, s’il témoigne d’une bonne conduite, il sera récompensé par une réduction de sa prime d’assurance.