Obligation de transparence pour les comparateurs au 1er juillet

 

Le décret aux obligations de clarté et de transparence de l’information sur les sites de comparaison en ligne entrera en vigueur à compter du 1er juillet 2016.

Page de résultats LeLynx.fr

Prévu dans le cadre de la loi Hamon en 2014 et publié au Journal officiel le 22 avril 2016, le décret contraint les comparateurs de prix en ligne à respecter de nouvelles obligations. L’une d’elles est de mentionner, en haut de chaque page de résultats, le critère intervenant dans le classement des offres ainsi que sa définition, sauf s’il s’agit du prix.

Plus de clarté sur les offres comparées

Les sites de comparaison devront également préciser l’exhaustivité de leur offre ainsi que le nombre de sites ou d’entreprises présents sur leur panel. « Le nombre important d’offres généralement proposées peut être trompeur. Mais aucun comparateur n’est totalement exhaustif », indique Morgane Lenain, de l’Union nationale des associations familiales (UNAF). En effet, certaines grosses compagnies d’assurances, telles que Axa ou la Macif, ne sont pas présentes au sein de ces panels.

Les comparateurs en ligne auront l’obligation d’informer les internautes des caractéristiques essentielles du produit ou du contrat comparé (frais supplémentaires, garanties proposées…) ainsi que d’une possible relation commerciale ou un lien de capital avec un professionnel comparé, par exemple l’appartenance à un même groupe.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres