Drones : un fort potentiel pour le marché de l’assurance

 

L’assurance a un rôle clé à jouer dans le développement du marché mondial des drones commerciaux, dont le potentiel est évalué à 127 milliards de dollars à l’horizon 2020.

Un drone

Une étude du cabinet de conseil PwC estime à 127 milliards de dollars le potentiel commercial mondial des drones, les deux marchés les plus concernés étant les infrastructures, à 45,2 millions de dollars, et l’agriculture à 32,4 millions. Pour le seul secteur de l’assurance, ce potentiel est évalué à 6,8 milliards de dollars.

Ces aéronefs sans pilotes peuvent en effet être utilisés en matière de prévention, par exemple en surveillance de zones à risques, ou encore pour réaliser des analyses de risques concernant l’état d’un bâtiment en amont de la souscription d’une assurance habitation. Enfin, les drones peuvent servir sur le plan de la gestion de sinistres pour vérifier et évaluer des dommages.

Des offres d’assurance adaptées aux drones

Avec le développement croissant de l’usage de drones, les assureurs doivent également être capables de proposer des offres d’assurance adaptées pour les dommages subis par les engins et les équipements transportés, mais également ceux causés à des tiers.

La réglementation entourant ces aéronefs sans pilotes est en pleine évolution et déterminera également l’avenir des appareils à titre commercial. Ainsi, le 17 mai a été examinée au Sénat une proposition de loi « relative au renforcement de la sécurité de l’usage des drones civils », se plaçant en complément de la réglementation en vigueur depuis 2012.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres