Les aides pour partir en vacances : pouvez-vous en bénéficier ?


Aujourd’hui, 1 Français sur 3 ne peut pas partir en vacances pour des raisons financières. Pour aider le plus grand nombre à partir en séjour et faire le plein d’énergie, le gouvernement et les organismes sociaux ont mis en place des aides dédiées. Découvrez si vous pouvez en profiter !

Les chèques vacances

Les chèques vacances sont des titres de paiement, exactement comme les chèques classiques, mais avec un montant prédéfini. Ils permettent de régler, intégralement ou en partie, des prestations liées aux vacances (transports, hébergement, restauration, activités de loisirs…).

Comment en bénéficier ? Les chèques vacances sont versés par :

  • L’employeur, si la convention collective ou le comité d’entreprise le prévoient ;
  • La CAF (Caisse d’allocations familiales). Cet organisme peut en effet verser des chèques vacances, à deux conditions : les revenus des bénéficiaires doivent être modestes et le département des bénéficiaires doit appartenir au dispositif « VACAF ».

L’aide au temps libre

L’aide au temps libre s’adresse aux familles avec au moins un enfant à charge. Elle est versée par la CAF, sous la forme de bons vacances. Ces tickets prépayés permettent de financer intégralement ou en partie des activités de loisirs pour les enfants. Par exemple : des activités sportives, culturelles ou artistiques, une colonie de vacances… A noter : dans certains départements, l’aide au temps libre est appelée « tickets loisirs » ou « passeport temps libre ».

Les montants accordés varient en fonction des ressources des bénéficiaires et des plafonds définis par les départements. L’attribution dépend également des départements : dans certaines collectivités, c’est à vous de faire une demande tandis que dans d’autres, on vous adresse automatiquement une notification de droit à cette aide.

L’aide aux vacances familiales (AVF)

L’AVF, ou aide aux vacances familiales, s’adresse aux familles très modestes. Elle permet de prendre en charge tout ou une partie des frais dans le cadre d’un séjour en camping ou dans un gîte labellisé par le dispositif VACAF. On compte plus de 3 500 sites éligibles en France.

Les montants accordés varient en fonction :

  • Du département ;
  • Des revenus de la famille ;
  • Du nombre d’enfants à charge ;
  • De l’âge des enfants.

Si vous répondez aux critères d’éligibilité, vous n’avez pas besoin de faire de demande auprès de la CAF. C’est votre organisme qui vous préviendra par courrier de vos droits.

L’aide aux vacances enfants (AVE)

C’est un peu le même principe que pour l’AVF. L’AVE – aide aux vacances enfants – est dédiée à l’organisation de vacances pour les jeunes. L’aide peut être utilisée pour participer à des colonies ou des camps de vacances agréés VACAF. La composition du foyer et le quotient familial sont les éléments qui sont étudiés pour l’attribution de ce coup de pouce.

Attention : l’AVE n’est pas disponible dans toutes les CAF et tous les départements. Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, renseignez-vous auprès de votre CAF.

Départ 18:25, une aide pour les jeunes

Proposé par l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV), le programme Départ 18:25 s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 25 ans sous conditions de ressources (revenu fiscal inférieur à 17 280 €/an) et de statut. Cette aide consiste en une offre financière, qui peut couvrir jusqu’à 75% des dépenses et en une offre de séjours à tarifs attractifs.

Comment en bénéficier ? Pas besoin de déposer un dossier. Il suffit de réserver ses vacances sur l’un des trois sites dédiés et de télécharger ses pièces justificatives. Si vous êtes effectivement éligible, l’aide financière accordée sera automatiquement déduite du prix total du séjour. Le montant alloué est plafonné à 200€ par participant et le reste à charge est de minimum 50€.

Astuce Malynx !

Certaines mairies et collectivités mettent aussi en place des aides spécifiques. Renseignez-vous auprès de votre ville pour savoir si des dispositifs existent !

Cet article vous a-t-il été utile ?