En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Ados : les voitures sans permis ont le swag


Ternies par une image vieillotte et un son bruit de tondeuse à gazon, les voitures sans permis (ou VSP) connaissent actuellement une seconde jeunesse. Grâce à un changement législatif permettant de prendre le volant dès l’âge de 14 ans, les voiturettes séduisent de plus en plus d’ados.

Conquérir les collégiens et remettre au goût du jour une auto qui ne dépasse pas les 45 km/h s’avérait un pari risqué ! C’était sans compter la modernisation des modèles gonflée par une nouvelle clientèle, celle des adolescents et des jeunes adultes : une population lassée du scooter, qui éprouve des difficultés à passer le permis en raison de son coût excessif, de sa complexité ou des délais d’attente.

Un design repensé

voiturette-adolescentPour plaire à cette clientèle récente, les constructeurs savent s’adapter en proposant des voiturettes au look branché pourvues d’une multitude d’options comme la climatisation, un autoradio tactile, une caméra de recul ou encore des jantes alliage.

Son confort et sa sécurité réjouissent les parents qui y voient un meilleur moyen pour protéger leurs enfants. En effet, le scooter moins sécuritaire pourrait perdre en popularité face au marché des voitures sans permis. La voiturette garde à l’abri des intempéries, possède quatre roues, un châssis rigide, des freins à disques et des ceintures de sécurité entre autres. Des éléments gage de sécurité pour les mères et les pères qui se soucient de la sécurité de leurs enfants. Tous les modèles sont homologués aux crash-tests.

De plus, le passage à la pompe ravit tous les conducteurs : ces voitures ne consomment que 3L/100km, un avantage financier non négligeable. Tous ces aspects lui confèrent un côté plus sécuritaire, plus confortable et plus avantageux qui rassure les parents. Certains collèges lui font même la part belle en réservant quelques places de parking aux voitures sans permis de leurs élèves.

Seul inconvénient : le prix

Certaines voiturettes dépassent les 10 000 € pour un véhicule neuf, tandis qu’il faut compter entre 7000 € et 12 000 € pour un VSP d’occasion. Un obstacle qui peut freiner certaines familles. Bien que ce type de véhicule ne présente pas les mêmes aspects qu’une voiture conduite avec un permis B, il n’en reste pas moins que les voitures sans permis doivent être assurés tout comme les autres automobiles. Cependant, leur contrôle technique n’est pas obligatoire.

Depuis le 1er novembre 2014, les adolescents à partir de 14 ans peuvent conduire des quadricycles légers à moteur. Un privilège qui était jusqu’ici réservé aux jeunes de 16 ans au moins. Toutefois, les futurs conducteurs doivent être titulaires d’un permis AM (anciennement « Brevet de sécurité routière »), délivré après 7 h de formation. Cette catégorie de permis de conduire français autorise son titulaire à circuler en cyclomoteur, en voiturette ou en quad.