Des malades privés de soins mortuaires

soins-mortuaires-interdiction-maladies

Parce que les corps des défunts peuvent transporter des infections pathologiques, les soins mortuaires ne sont pas pratiqués dans certains cas de maladies graves. Focus sur une interdiction problématique qui fait perdurer la discrimination même après la mort.

Eviter les contaminations post-mortem

Les soins mortuaires interdits aux personnes maladesLe calvaire de l’exclusion se poursuit bien au-delà de la vie pour certaines personnes. En cause : un arrêté de 1998 interdisant les soins mortuaires à des personnes atteintes de maladies précises, dans le but de protéger les thanatopracteurs de toute contamination.

  • la maladie de Creutzfeldt-Jakob ;
  • un état septique grave ;
  • les hépatites virales B et C ;
  • le VIH.

Au moment de pratiquer les soins dits de « conservation », les professionnels doivent retirer les fluides du corps humain, notamment le sang, afin de pouvoir injecter dans le système vasculaire un produit antiseptique et conservateur : le formol. Les praticiens sont alors confrontés à un vrai risque de contamination.

Une évolution possible de la loi

L’interdiction de soins mortuaires en cas de maladies graves est dénoncée depuis plusieurs années par l’ensemble des associations de lutte contre le sida pour sa dimension discriminante. De plus, elle représente une véritable épreuve pour les familles qui se retrouvent dans l’incapacité d’entamer leur processus de deuil.

Dernièrement, un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales demandait la levée de cette interdiction pour les personnes séropositives. Le document préconise que les soins mortuaires ne soit plus pratiqués à domicile, mais dans des lieux dédiés, comme les chambres funéraires. La revendication semble avoir été entendue par le ministère de la santé puisqu’une modification de la loi serait envisageable d’ici à 2016. Reste à convaincre les syndicats professionnels des thanatopracteurs, qui eux souhaitent un meilleur encadrement de leurs pratiques.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres