Interdiction des vitres teintées : les corbillards oubliés

 

Avec l’annonce du gouvernement sur l’interdiction des vitres teintées à plus de 30% à l’avant des véhicules, les professionnels du funéraire s’interrogent sur ces nouvelles contraintes pour leurs véhicules professionnels.

Corbillard aux vitres teintées.

La loi prévoit qu’à partir du 1er janvier 2017, les véhicules possédant des vitres teintées à l’avant (pare-brise et vitres latérales) justifient une transparence d’au moins 70%. Bien que des dérogations soient prévues, elles ne semblent pas prendre en compte les corbillards et les autres véhicules de transport funéraires.

Un soucis de discrétion et de respect

En effet, une dérogation ne sera accordée que pour « des raisons médicales ou des conditions d’aménagement de véhicules blindés ». Un oubli qui inquiète les professionnels du secteur. « Les organisations syndicales du secteur, CPFM et FFPF vont devoir prendre très rapidement contact avec Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’Environnement, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche », avance Funéraire-Info.

« Il y a des gens qui meurent et qui doivent être transportés dans la discrétion, par respect pour eux », continue le journal en ligne des professionnels du funéraire, qui estime que tout un secteur a été oublié par les rédacteurs du décret.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres