En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Le plan « coup de pouce vélo » prolongé et doté de 20 millions d’euros supplémentaires

Il sera possible de bénéficier d’une aide pour faire réparer son vélo jusqu’au 31 décembre 2020. Le plan « coup de pouce vélo » a été prolongé par le gouvernement et doté de 20 millions d’euros en plus.

Plus d’excuse pour ne pas se remettre en selle ! Le plan « coup de pouce vélo », qui avait été lancé à la fin du confinement, va être prolongé jusqu’à la fin de l’année, a annoncé lundi 14 septembre le gouvernement. L’opération sera par ailleurs agrémentée d’une enveloppe de 20 millions d’euros supplémentaires.

Le « coup de pouce vélo » permet aux cyclistes de bénéficier d’une aide pour faire réparer ou entretenir leur bicyclette, via un forfait de 50€ (hors taxes). Le but : encourager la pratique du vélo et les mobilités douces.

Vélo neuf : les Français déboursent 566€ en moyenne
Lire l'article

Opération à succès

Si le gouvernement prolonge l’opération, c’est qu’elle a connu un grand succès depuis sa mise en place. Comme le rapporte BFMTV, depuis le mois de mai et la fin du confinement, 620 000 vélos ont déjà été réparés. La fréquentation des pistes cyclables a quant à elle progressé de +29% par rapport à la même période de 2019. En cause bien sûr, la situation sanitaire et le souhait de nombreux Français d’éviter les transports en commun, mais aussi les nouveaux aménagements installés en faveur du vélo.

D’ici décembre 2020, le gouvernement espère que le « coup de pouce vélo » aura permis de réparer 1 million de véhicules. A noter : outre les réparations, l’opération propose aussi des formations, pour apprendre à rouler en toute sécurité. Les collectivités, établissements scolaires, résidences étudiantes et les pôles d’échange peuvent aussi bénéficier d’une prise en charge à hauteur de 60% pour l’installation de places de stationnement temporaires.