En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Mortalité routière : les cyclistes sont de plus en plus touchés

Selon les chiffres de la Sécurité routière, 82 cyclistes ont perdu la vie sur les routes françaises au cours du premier semestre 2019. Un constat inquiétant alors que la mortalité des utilisateurs de deux-roues à pédales ne cesse d’augmenter chaque année.

Circuler à vélo en ville

Alors que la mortalité des automobilistes baisse ces dernières années, celle des utilisateurs de vélo augmente. Ainsi, selon les données publiées par la Sécurité routière, 82 cyclistes ont perdu la vie sur les routes françaises au cours du premier semestre de l’année.

A ce rythme, la mortalité de ces usagers risque d’augmenter cette année d’environ 5%. Un chiffre inquiétant pour la Sécurité routière alors qu’elle augmente déjà de plus de 2% par an depuis le début des années 2010. En 2018, 175 utilisateurs de vélos avaient ainsi trouvé la mort sur les routes.

Crédits : Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Des comportements à risque

Plusieurs éléments permettent d’expliquer cette hausse. Tout d’abord, des problèmes d’infrastructures (pistes cyclables) pour la circulation des vélos sont notamment pointés du doigt alors que dans le même temps, le nombre de cyclistes ne cesse d’augmenter.

D’autre part, les mauvais comportements des usagers de la route et le non-respect des consignes de sécurité sont également mis en avant. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a lancé des dispositifs de formation dans les écoles pour sensibiliser les plus jeunes aux conditions de sécurité sur la route à vélo mais aussi en trottinette électrique.