En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

5 astuces pour éviter de se faire voler son vélo


En France, 400 000 vélos sont volés chaque année* ! Et 80 000 cyclistes renoncent à en faire précisément par peur du vol. Si le risque est réel, il existe tout de même des bonnes habitudes à avoir pour le réduire. Voici 5 astuces pour éviter de se faire voler son vélo.

Opter pour un antivol de qualité

C’est la règle numéro 1 lorsqu’on veut retrouver son vélo après l’avoir garé quelque part : il faut investir dans un bon antivol. La FUB (Fédération Française des usagers de la bicyclette), recommande même d’investir dans un antivol pour deux-roues, mais cela représente un budget plus important. L’autre solution la plus efficace est d’acheter un antivol en U. Ce sont les plus solides et les plus dissuasifs pour les voleurs.

En revanche, les antivols pliants, souples et de type câble sont pratiques pour attacher le vélo à un point fixes, mais moins sécuritaires. Ceux dont le diamètre est inférieur à 10 mm ne résistent que quelques secondes, et même au-delà les voleurs n’auront pas de mal à les briser.

Astuce Malynx !

Deux antivols valent toujours mieux qu’un… ! Si vous avez plusieurs antivols à disposition, ne vous privez pas de les utiliser.

Bien choisir son lieu de stationnement

Le lieu où vous laissez votre vélo est évidemment un paramètre essentiel. Lorsque c’est possible, il est toujours préférable de stationner son vélo dans un lieu fermé et sécurisé, comme un garage à vélo. Attention : même dans des lieux clos (garage, cave, hall…), pensez à cadenasser votre vélo, car les vols en intérieur sont nombreux également. En extérieur, privilégiez toujours les lieux passants, dans lesquels les voleurs auront plus de mal à agir discrètement. Préférez aussi les lieux éclairés lorsqu’il fait nuit.

velo antivol assurance

Bien attacher son vélo

Evidemment, il faut toujours attacher son vélo. Même si vous partez faire une course de quelques minutes, ayez toujours le réflexe, sans quoi vous pourriez être surpris par la rapidité d’action des voleurs.

Veillez ensuite à attacher votre vélo à un point fixe et solide. Par exemple : des arceaux dédiés au stationnement des vélos, une barrière métallique, un lampadaire… Le tout est d’éviter les points d’attache légers ou fragiles, qui pourraient être cisaillés facilement par un voleur. Accrochez de préférence le cadre et la roue avant – qui est la plus facile à dérober –, le tout en hauteur (minimum 50 cm).

Se mettre au vélo : 5 conseils pour démarrer du bon pied
Lire l'article

Faire marquer son vélo

Cela n’empêchera pas le vol, mais cela vous sera peut-être utile si vous vous retrouvez dans cette situation désagréable ! Le marquage Bicycode consiste à graver sur le cadre de votre vélo un numéro unique. Celui-ci sera référencé dans un fichier national auquel peut avoir accès la police nationale. Si vous vous faites voler votre vélo et que la police le retrouve, il pourra ainsi vous être rendu ! Depuis 2004, plus de 200 000 vélos ont déjà été marqués. Et la démarche est peu coûteuse : entre 5€ et 10€ selon l’opérateur.

Investir dans des accessoires supplémentaires

Si votre budget le permet et que cela vous rassure, vous pouvez aussi acheter des accessoires supplémentaires pour protéger votre vélo. Par exemple :

  • Une alarme pour vélo, qui émet un bruit lorsqu’on touche à votre véhicule ;
  • Un traceur GPS pour localiser votre vélo ;
  • Des antivols spéciaux pour les roues et la selle.

* Source : FUB (Fédération Française des usagers de la bicyclette)

Cet article vous a-t-il été utile ?