En 2024, les enfants devront avoir leur « permis vélo » avant d’entrer au collège

Le gouvernement souhaite développer l’apprentissage du vélo. D’ici 2024, les élèves devront avoir obtenu leur « permis vélo » avant l’entrée au collège.

Mettre les jeunes en selle : tel est l’objectif de la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, à l’horizon 2024. Le gouvernement souhaite qu’à cette date, tous les jeunes qui sortent de l’école primaire pour rentrer au collège sachent faire du vélo et aient bénéficié d’une formation dédiée.

Il ne s’agit pas d’une nouveauté. Comme le rapporte Le Parisien, en septembre 2019, ont été lancées des formations « Savoir rouler à vélo ». Toutefois, en deux ans, seuls 15 000 enfants ont reçu leur « certificat ». « Le Covid est passé par là et nous n’avons pas pu intervenir comme nous le souhaitions. Mais cela reste tout de même trop peu », estime Téo Bartuccio, créateur de l’association de sécurité routière Mon vélo est une vie.

Des questions en suspens

Il faudra donc mettre les bouchées doubles pour atteindre les objectifs visés. En 2022, le gouvernement table sur 200 000 sessions de formation validées. En 2024, la totalité des enfants qui quitteront l’école primaire devront avoir obtenu ce « permis vélo », soit 850 000 élèves par an. Des objectifs ambitieux, qui demandent des formateurs, du matériel et surtout des financements.

La ministre des Sports estime le budget nécessaire à 10 millions d’euros. « Nous sommes en train de travailler à dédier un financement pour favoriser l’intervention dans les écoles des éducateurs », a expliqué la ministre. Reste à savoir qui seront ces éducateurs : des professionnels, des cyclistes sportifs, des cyclistes de tous les jours, des bénévoles ? Affaire à suivre.