En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Assurance pour scooter 125cc

  • 15 devis d’assurance moto et scooter comparés
  • 145 € d’économies à garanties équivalente
Obtenez des devis pour votre assurance :
Comparez les assurances moto et deux roues :
Comparer
Comparer

Peu importe leur cylindrée, l’ensemble des scooters doivent être couverts par une assurance moto pour être autorisés à circuler. Les scooter 125cc n’échappent pas à cette obligation. Tour d’horizon des particularités de ce type de deux-roues, en matière de conduite comme d’assurance.

Les conditions de conduite

Pour pouvoir conduire un scooter de 125 cm3, il est nécessaire d’avoir au moins 16 ans et d’être titulaire d’un permis A1 (aussi appelé permis 125) ou d’un permis A. Un conducteur détenteur d’un permis B (permis auto) avec 2 ans d’ancienneté a également la possibilité de conduire un deux-roues de 125 cm3, à condition d’effectuer au préalable une formation de 7 heures.

La formation obligatoire de 7 heures

La formation de 7 heures, qui comprend des modules de pratique et de théorie, est obligatoire depuis le 1er janvier 2011 pour tout détenteur de permis B souhaitant conduire un scooter de 125 cm3. Elle est dispensée par les établissements et associations agréés par le Préfet à l’aide d’une motocyclette légère.

L’attestation de formation

Au terme de la formation, une attestation est délivrée par l’établissement d’enseignement. Ce document justificatif doit être présenté aux forces de l’ordre en cas de contrôle, sous peine d’être sanctionné d’une amende de 4ème classe (135€).

Bien assurer son scooter 125 cm3

L’assurance d’un scooter est une obligation légale, encadrée par la législation française : les propriétaires de véhicules terrestres à moteur sont contraints de contracter une assurance contenant au minimum une responsabilité civile. Il existe 3 types d’offres d’assurance pour un scooter 125 cm3:

  • l’assurance « au tiers » : c’est la couverture de base pour un scooter. Elle couvre uniquement les dommages causés à un tiers, en cas d’accident responsable ;
  • L’assurance « intermédiaire » : cette couverture permet la prise en charge de risques matériels (vol, incendie, bris de glace…) ;
  • L’assurance « tous risques » : il s’agit de la couverture la plus complète. En plus des dommages matériels, elle contient également une garantie du conducteur.

Les garanties d’assurance

Chaque type d’assurance scooter propose des garanties qui permettent une meilleure prise en charge en cas de problème. Pour être sûr de bien assurer son deux-roues, il est judicieux de comparer les avantages de chaque garantie. En plus des garanties disponibles dans les offres « intermédiaire » et « tous risques », il est possible de souscrire des garanties complémentaires, telles que la garantie équipement, l’option de « prêt de guidon » ou encore une garantie dépannage.

Le prix de l’assurance scooter

Réaliser des économies et trouver l’assurance la moins chère est souvent au cœur des préoccupations lors de la recherche d’une couverture pour son scooter. La prime d’assurance dont il faut s’acquitter, chaque mois ou chaque année, est déterminée par l’assureur à l’aide d’un certain nombre de critères. Un prix qui varie largement d’un souscripteur à un autre.

Les critères pouvant impacter la prime

En plus des garanties choisies, il existe un certain nombre de facteurs pouvant influencer le coût d’une assurance, parmi lesquels :

  • L’âge du conducteur : les jeunes conducteurs sont généralement considérés comme des conducteurs « à risques » par les assureurs ;
  • Le nombre d’année depuis l’obtention du permis 125 : un assureur peut estimer qu’un conducteur venant d’avoir son permis ne maîtrise pas aussi bien son scooter qu’un autre plus expérimenté, et donc demander une prime plus élevée ;
  • Le coefficient bonus/malus : indique sur le relevé d’information, il correspond à la qualité de conduite d’un assuré, prenant en compte son bon comportement sur la route mais aussi ses sinistres ;
  • Le modèle et le type de véhicule : la cylindrée du scooter ainsi que sa gamme peuvent influencer le calcul de la prime.

L’assurance au kilomètre

Certaines compagnies d’assurance proposent également une assurance moto au kilomètre, qui permet aux conducteurs de ne payer leur prime qu’en fonction de la distance parcourue avec leur véhicule au cours de l’année.

Trouver l’assurance la moins chère

Toutes les compagnies d’assurance ne proposent pas les mêmes offres d’assurance 125 cm3, et il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Grâce à l’outil de comparaison en ligne de LeLynx.fr, il est possible de réaliser des devis pour trouver la couverture la plus adaptée à votre profil et votre scooter.