En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Quelles sont les primes à l’achat d’une moto électrique neuve ?

A l’image des aides financières pour l’achat d’une voiture propre, il en existe également pour acquérir une moto électrique neuve. Ces coups de pousse financiers varient selon certains critères en termes de puissance et de prix.

scooter electrique

Avez-vous déjà pensé à acheter un scooter électrique neuf ? La question mérite d’être posé au vu du bonus écologique proposé par les pouvoirs publics afin d’accélérer la mobilité propre. Ainsi, depuis 2017, les deux-roues sont éligibles à cette aide financière, mais seulement s’ils sont neuf, c’est-à-dire qu’ils n’ont jamais circulé sauf dans le cas de modèles d’exposition.

Le bonus écologique est variable selon la puissance de la batterie du deux-roues. Ainsi, le montant s’élève à 250€ par kilowattheures (kWh) d’énergie de la batterie dans la limite de 27% du prix total du deux-roues ou 900€ (barème 2018). De même, une prime à la conversion existe également à hauteur de 100€ si vous êtes imposable et 1 100€ si vous ne l’êtes pas.

Différentes aides financières cumulables

D’autre part, pour les motards résidents en Ile-de-France et à Paris, deux primes supplémentaires peuvent être octroyées pour l’acquisition d’un deux-roues électrique :

  • Une aide régionale fixée à 1 500€ si la batterie est inférieure ou égale à 10 kWh et à 3 000€ au-delà ;
  • Une aide de la mairie de Paris fixée à 33% du prix d’achat TTC dans la limite de 400€ maximum.

Certaines de ces aides sont cumulables pour inciter les acheteurs à franchir le pas de la moto électrique. Le bonus écologique et la prime à la conversion peuvent donc s’additionner, d’où une aide maximum de 1 350€. Elles sont également cumulables avec la prime régionale, ce qui n’est pas le cas de celle de la ville de Paris.