Comment assurer une moto ?

  • 15 devis d’assurance moto et scooter comparés
  • 145 € d’économies à garanties équivalentes
Vous utilisez votre deux roues pour :
Devis en 3 minutes

Motos 50 cc, 125 cc, sportives, anciennes, de collection… toutes n’ont pas les mêmes caractéristiques et nécessitent des couvertures spécifiques. Décryptage des différents types de moto et de leurs contrats d’assurance respectifs.

Les motos 50 cm3

Très populaires chez les jeunes, les petites cylindrées, dont la puissance n’excède pas 50 cm3, peuvent être conduites à partir de 14 ans avec l’ASR ou le BSR. Comme tous les deux-roues, ces engins doivent impérativement être assurés au minimum avec un contrat au tiers (autrement appelé « garantie responsabilité civile »). En effet, la loi impose qu’une compagnie d’assurance prenne en charge les dommages corporels et matériels potentiellement causés par le pilote à de tierces personnes.

Mais il est évidemment possible de souscrire une assurance tous risques pour couvrir une moto 50 cm3. Les assureurs proposent de nombreuses assurances dédiées à ces cylindrées, comme le vol, la protection d’équipements ou encore le risque de dégradation. Plus la couverture sera étendue, plus la prime d’assurance sera chère : c’est pourquoi il est essentiel de bien définir ses besoins en comparant les offres avant de s’engager.

Les motos 125 cm3

La catégorie intermédiaire des motos 125 cm3 regroupe une large diversité de modèles. Ce type de deux-roues nécessite le permis A, A2, A1 (à partir de 16 ans) ou le permis B (auto) de plus de 2 ans avec une formation de 7h.

Les motos 125 cm3 requièrent elles aussi une assurance minimum au tiers, avec la possibilité d’étendre la couverture à des options plus protectrices. Plus coûteux et plus puissants que des motos 50 cm3, ces deux-roues impliquent logiquement un budget d’assurance plus élevé, surtout pour les jeunes conducteurs.

Les motos sportives et puissantes

Passer à une cylindrée de plus de 125 cm3 est un vrai cap pour un motard, tant du point de vue des sensations que des possibilités de trajets. Les conducteurs de motos sportives possèdent impérativement un permis A et sont considérés comme « à risques » par les assureurs, du fait de la puissance de leur machine.

En conséquence : les primes d’assurance pour les motos puissantes sont généralement plus élevées et c’est pourquoi la comparaison des contrats en amont de la souscription est absolument capitale pour économiser parfois jusqu’à plusieurs centaines d’euros par an !

Astuce Malynx !

N’oubliez pas que votre certificat d’assurance doit être placé à un endroit visible sur votre moto, comme l’impose l’article R211-21-1 du code des Assurances.

Les engins anciens et de collection

Pour qu’un deux-roues soit reconnu moto de collection, il doit être rare ou avoir plus de 30 ans. Tous les véhicules anciens dotés d’un certificat d’immatriculation véhicule de collection (et même ceux qui ne l’auraient pas) ont l’obligation d’être assurés avec un contrat spécifique.

Ces couvertures comportent beaucoup de conditions restrictives (kilométrage limité, âge minimum du conducteur, date d’obtention du permis, usage récréatif uniquement…), mais présentent l’avantage d’être moins chères, car les conducteurs de motos de collection sont considérés comme plus prudents.

Moto ou scooter ?

La question peut se poser, notamment pour les motards qui circulent dans les grandes villes. Un scooter deux ou trois-roues est effectivement bien plus pratique pour circuler entre les voitures. Ce type de véhicule est plus confortable, plus simple à conduire (pas de boîte de vitesses) et dispose d’espaces de rangement assez importants. En revanche, hors des villes et sur les grands axes, la moto est de rigueur ! Longs trajets ou balades, une virée à moto apporte des sensations incomparables pour les amateurs d’adrénaline.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres