Moto : quel modèle est fait pour vous ?


Qu’il pleuve, vente ou neige, elle vous accompagne où que vous alliez. Vous filez le parfait amour avec elle et le moindre accrochage vous paraît inconcevable tant vous partagez nombre de points communs. Il s’agit bien évidemment de votre moto ! Si vous n’êtes pas (encore) l’heureux propriétaire d’un deux-roues motorisé ou que vous souhaitez batifoler sur l’asphalte au guidon d’un nouveau bolide, LeLynx.fr vous propose de trouver LA moto est qui est faite pour vous. 

Le scooter

Scooter quelle moto

Vous êtes du genre à arpenter les rues de votre ville aux côtés de votre bien-aimée ? Dans les dédales du centre-ville historique ou sur la plus grande des avenues passantes, c’est le scooter qui est à l’honneur ! Par sa capacité à pouvoir se faufiler partout grâce à sa bonne maniabilité et sa faible consommation d’essence, ce type de moto est idéal pour se déplacer au quotidien. 

On distingue le scooter du maxi-scooter, dont les dimensions sont plus importantes et avec une cylindrée dépassant les 250 cm3. Ces modèles sont réservés à ceux qui désirent profiter des avantages d’une moto de type scooter tout en bénéficiant de plus de puissance grâce à une cylindrée supérieure. 

Exemples de modèles :

Si les maxi-scooters appartiennent à la catégorie des scooters, ils n’en restent pas moins soumis à l’obtention du permis A2 !
Quel permis pour quelle moto ?
Lire l'article

La routière et la roadster

Moto routière quelle

Comme son nom l’indique, la moto routière a été conçue pour celles et ceux qui aspirent à réaliser de plus long trajets, cette fois sur routes et autoroutes.

Moins à l’aise dans les grandes agglomérations (difficulté à la manœuvrer en cas de trafic dense, places de stationnement inadaptées) en raison de son poids, son talon d’Achille devient sa force sur de plus grandes distances et une fois la chaussée dégagée. En plus de sa stabilité, la routière est confortable grâce à la position des mains qu’on y adopte, la selle basse et de bonnes suspensions. Elle permet enfin d’embarquer une quantité d’effets personnels non négligeable comparé aux motos de moins grande envergure. 

Les routières peuvent faire l’objet de modifications en tous genres afin de profiter encore mieux de leurs caractéristiques : selle ou poignées chauffantes pour l’hiver, amélioration des protections… 

Toutefois, celles-ci sont plus plus chères et peuvent facilement dépasser les 10 000 euros si l’on opte pour des modèles type Sport, dont les performances sont loin d’être les mêmes que celles des citadines, qui combinent donc à la fois confort de conduite et vitesse. 

La roadster, quant à elle, offre un bon compromis entre performance et prise en main. À la frontière entre la sportive et la moto citadine, elle permet à ceux souhaitant changer de catégorie de moto de se  « faire la main » rapidement.

On la reconnaît à son esthétique plutôt épurée, sans carénage. Maniable et nerveuse, elle se montre très polyvalente bien que moins confortable que sa cousine routière. Son esthétique est généralement appréciée des motards, tout comme son prix, plutôt accessible. 

Moto roadster laquelle

Exemples de modèles :

Certaines motos routières ou customs peuvent être transformées en trike, un véhicule à trois roues ! Cela nécessite toutefois pas mal de matériel et de savoir-faire : greffe d’un train arrière, nouvelles roues… Le montage d’un kit est donc réservé à un mécanicien averti et doit, par ailleurs, faire l’objet d’une homologation.

La sportive

Moto Honda CBR 600 RR laquelle

Si vous souhaitez vivre des sensations fortes, alors vous ne résisterez pas aux yeux doux (ou plutôt agressifs, pour le coup !) d’une moto sportive.

Conçue pour dévorer le bitume, la moto sportive nous fait bien évidemment penser à celles que l’on voit lors des courses dédiées, avec son carénage fuselé, sa selle relevée, ses roues bien apparentes et la position du buste penché vers l’avant qu’il convient d’adopter.

Ce sont de véritables qualités de pilotage dont vous aurez besoin pour dompter une telle bête. Sa conduite hasardeuse est proscrite si vous voulez vous éviter tout risque de chute ou d’accident de moto mortel. Celle-ci vous le rendra toutefois bien tant la technologie embarquée, les performances d’accélération et de freinage ainsi que l’aérodynamisme sont intéressants. 

Certains pilotes considèreraient ces motos sportives comme des routières GT (Grand Tourisme) dans la mesure où elles sont homologuées, c’est-à-dire aptes à rouler, au regard de la réglementation nationale. De plus, la frontière entre les deux est, aujourd’hui, de plus en plus poreuse tant les consommateurs sont demandeurs d’une nouvelle expérience de conduite.

Exemple de modèle : Yamaha R1

La custom

Moto custom cruiser laquelle

Également appelées « Cruisers », ces motos ont le don de nous faire voyager sans même les enfourcher ! Véritable symbole de la culture américaine que l’on retrouve dans les films et autres clips qui se déroulent au pays de l’Oncle Sam, ces motos plébiscitées par les bikers ont été conçues pour les longues lignes droites (impossible de ne pas penser à la Route 66 !). 

Partir à l’étranger avec sa moto
Lire l'article

Ces deux-roues sur lesquels les pieds se retrouvent en avant sont confortables grâce à leur assise à l’apparence de fauteuil et à leur selle basse. Il est également possible d’y prévoir de petites valises de rangement, bien pratiques pour les trajets en groupe qui s’étendent sur des centaines voire des milliers de kilomètres. 

On tombe également amoureux de ces customs par leur vrombissement caractéristique, pour ne pas dire inimitable. Il a d’ailleurs fait des marques comme Harley-Davidson des références en la matière, même si d’autres constructeurs moto (européens et japonais) ont, eux aussi, proposé leurs customs.

À noter que le constructeur américain a également sorti des modèles de routières et de sportives qui ne sont pas en reste !

Exemples de modèles :

La supermotard

supermotard cross laquelle

Communément appelée « Motocross » en raison de la création de la discipline éponyme, la moto supermotard est facilement reconnaissable à son châssis monté sur des suspensions imposantes, apparentes et captant le regard par leurs couleurs vives, à l’image de l’esthétique générale de ce type de motos.

Souvent agrémentées de motifs, de numéros et d’une couleur bien visible, elles sont très maniables et conçues pour affronter tous types de routes ! Des chemins bosselés aux sentiers escarpés, peu de tracés résistent aux supermotards.

Autres détails qui ne trompent pas permettant d’en identifier une : la position du pilote qui se doit d’adopter une posture droite, le large guidon de sa moto ainsi que les crampons (petits embouts) habillant ses roues.

Quel que soit le modèle choisi, soyez prêt à vivre des hauts et des bas ! 

Bon à savoir : l’une des principales différences entre une supermotard et une cross réside dans la capacité de la première à emprunter une route « classique » grâce à ses roues ainsi que sa transmission et à être homologuée. La seconde ne pourra se piloter que sur un terrain dédié, dans la mesure où son moteur est plus puissant et son échappement plus bruyant notamment.

Exemples de modèles : 

 

Cet article vous a-t-il été utile ?